Mise en place des motifs impérieux pour voyager entre la Guadeloupe et la Martinique, dès ce 16 février 2021

coronavirus
Valise aéroport
©DR

Afin de limiter la circulation de la Covid-19 et de ses variants entre les deux territoires, les mesures sanitaires aériennes et maritimes entre les îles soeurs sont renforcées. 

La mesure a été prise suite à l'annonce de la détection de variants, en Guadeloupe et à Saint-Martin. A partir du mardi 16 février, pour voyager entre les îles soeurs, un motifs impérieux sera nécessaire. 

Une décision prise de concert par les préfets des deux régions, Alexandre Rochatte, représentant de l'Etat en Guadeloupe et Stanislas Cazelles, afin de limiter la propagation de variants de la covid-19 au sein des Antilles françaises. Les déplacements aériens et maritimes entre les deux îles qui ne sont pas fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, sont donc interdits.

Les voyageurs devront présenter à la compagnie aérienne et maritime, avant embarquement, une déclaration sur l'honneur du motif de déplacement (disponible sur les sites Internet des préfectures) ainsi qu’un ou plusieurs documents justificatifs.

Pour rappel, le variant anglais du SARSCoVv 2 a été identifié chez 9 personnes : 5 résidents de Guadeloupe et 4 de Saint-Martin. Il s’agit essentiellement
de personnes jeunes. En Martinique, ce sont 23 contaminations à ce même variants qui ont été détectées.