Miss Guadeloupe 2020 : disqualifiée, Anaëlle est déçue, mais pas abattue

miss
Anaëlle Guimbi, 20 ans, de Sainte-Rose
©Claudia Ledezert
La candidate n°3 à l'élection de Miss Guadeloupe 2020, Anaëlle Guimbi, a été disqualifiée pour avoir posé torse nu, dans le cadre d'une campagne contre le cancer du sein. La jeune Sainte-Rosienne trouve la décision du comité dure, mais reste solidaire des autres candidates et ne regrette rien.
C'est ce vendredi 21 août 2020, à partir de 20h00, dans un hôtel du Gosier, que se déroulera le show, au cours duquel sera désignée la Miss Guadeloupe 2020.

La candidate n°3, particulièrement plébiscité sur les réseaux sociaux, depuis que les prétendantes au titre ont été présentées officiellement, n'y participera pas.


La disqualification

Anaëlle Guimbi, 20 ans, originaire de Sainte-Rose a été disqualifiée, pour avoir participé à séance de photos, dans le cadre d'une campagne contre le cancer du sein. La jeune femme pose torse (presque) nu, juste recouvert de pétales de fleurs, de peinture et de strass ; une œuvre de body painting, en somme.
Mais le comité Miss Guadeloupe pour Miss France n'a pas eu d'autre choix que de respecter le règlement national, comme l'a confirmé, vraisemblablement très émue, Sandra Bisson, déléguée régionale du comité Miss Guadeloupe pour Miss France. Elle était interviewée par Sébastien Gilles dans le journal radio de Guadeloupe La 1ère :
©Sébastien Gilles


L'aplomb d'Anaëlle

Anaëlle a elle-même annoncé la nouvelle, sur les réseaux sociaux, en publiant ces mêmes photos qui lui ont valu d'être écartée du concours... parce qu'elle en est fière et ne regrette absolument pas de les avoir faites. 

Si elle garde le sourire, aujourd'hui, il lui a tout de même fallu du temps, pour digérer la nouvelle et en relativiser les conséquences. Elle considère que la décision est dure mais, fair-play, elle a admis :

Les règles sont les règles et malheureusement je ne les ai pas respectées. J'en tire les conséquences, c'est tout.
 

La belle Sainte-Rosienne,  a pu compter sur le soutien de ses proches, des autres candidates, mais aussi des Internautes.

Au début j'étais un petit peu dans la crainte des réactions sur les réseaux sociaux. Donc, j'ai dû couper. Ensuite mon sommeil s'est coupé. Je n'arrivais pas à dormir. Donc, j'ai regardé et j'ai été choquée ! Je ne m'attendais pas à autant de réactions, je ne m'attendais pas autant de soutiens et sincèrement merci beaucoup, parce que je suis vraiment touchée.

Anaëlle Guimbi

Anaëlle espère que sa mésaventure va faire bouger les choses, au sein du comité national Miss France.
 

Colère du public

Parmi les personnes écoeurées par la décision du comité Miss Guadeloupe pour Miss France, il y a les membres des associations qui luttent au quotidien contre le cancer. C’est le cas de l’association "Amazones Guadeloupe". Cette structure aide et accompagne les malades et les familles des femmes touchées par cette maladie. Carina Guillaume, la présidente de "Amazones Guadeloupe" est interrogée par Olivier Lancien :

Carina Guillaume, présidente des "Amazones Guadeloupe"


Les réactions ont été immédiates sur les réseaux sociaux également, comme en témoignait Anaëlle : nombre d'Internautes ont posté des messages de soutien à la jeune femme, tout en dénonçant la cause de sa disqualification. Le concours de beauté a été copieusement écorché aussi :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live