Morne campagne sucrière à Marie-Galante

agriculture
Campagne sucrière à Marie-Galante
©M.M. Ponet
A ce jour, 42 000 tonnes de cannes ont été broyées. Mais la campagne est difficile. Un retard accumulé à cause des cannes qui arrivent avec beaucoup de paille et de déchets, conséquence de la sécheresse, ce qui ralentit le broyage
Lancé le 10 mars dernier, la campagne sucrière a permis à l’usine de Grand-Anse de ne broyer que 40 000 tonnes de cannes, soit près de 59 % des 68 000 tonnes prévues. Une cadence au ralenti qui s'explique surtout par le manque de cannes.
Campagne sucrière à Marie-Galante 2
©M.M. Ponet

800 à 1 200 tonnes sont livrées chaque jour, au lieu des 1 500 nécessaires pour que l’usine atteigne son rythme de croisière. Si Le taux de richesse saccharine est bon : 9 en moyenne cumulée, l’usine ne parvient pas à extraire tout le sucre des cannes.La fin de la campagne, envisagée initialement début mai, est prévue pour la fin du mois de mai…
Campagne sucrière à Marie-Galante 3
©M.M. Ponet

VOIR AUSSI : 
 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live