Mouvement de grève au Parc National

social
Les 24 ouvriers forestiers du Parc National CGTG sont en grève depuis ce mardi, pour dire non au démantèlement de l’outil de travail, non à l’exploitation et réclamer la régularisation de 4 salariés en CDD depuis quelques mois. La direction ne veut rien entendre selon le syndicat alors que 9 personnes sont parties à la retraite et n’ont pas été remplacées. Le mouvement continue et prend de l’empileur sur l’ensemble des sites du Parc National. Les locaux de Pointe-à-Pitre, Basse-Terre, et Petit-Bourg sont bloqués