Musique et tradition pour un hommage fidèle à Médélice Baptista

hommage
Obsèques Médélice Baptiste dite Médé
©Thierry Philippe
La reine du bèlè s'en est allée au son de la musique qu'elle affectionnait tant. Ce vendredi 24 septembre ont eu lieu les obsèques de Médélice Baptista, dite Médé, à Vieux-Habitants.

Elle était l'incarnation du bèlé... Et c'est au son de cette musique traditionnelle que Médélice Baptista a été accompagnée à sa dernière demeure, ce vendredi 24 septembre. 

Un hommage en musique et chansons, à son image

Ce sont des centaines de proches, amis, et officiels qui avaient fait le déplacement pour lui dire un dernier adieu. Ils étaient nombreux, malgré la situation sanitaire, car Médé, au-delà de Vieux-Habitants, a été un personnage phare du patrimoine guadeloupéen. Une fervente défenseur de la musique bèlè qui a toujours souhaité transmettre son savoir. Une transmission saluée par tous ceux venus la saluer. Dans le livre d'or placé pour recueillir les messages de sympathie, de nombreux remerciements à Médé. 

Dans l'après-midi, un hommage musical lui a été rendu, comme elle l'aurait voulu. Et ce sont les petites chanteuses de l'association "Les Viducasses de Vieux-Habitants" qui ont entonné les chansons de son répertoire. Elles ont tout appris de Médélice. C'est le cas de Jamélia, très peinée du départ de la reine du bèlè, ou Fred Démétrius, de Voukoum, reconnaissant de l'héritage culturel laissé par la grande Dame. Quant à Elie Baptista, son fils, il s'est dit très touché que sa mère ait eu un hommage à son image, elle, "fanm a bòdé".

©Guadeloupe

Médélice Baptista n'est plus, mais à jamais, son nom restera gravé dans le coeur des Habissois. En juillet dernier, elle avait été célébrée avec faste, pour son 100e anniversaire. Un centenaire qui en aura marqué plus d'un. 

A (re) voir la journée d'hommage à Médélice Baptista :