Noel Daufour condamné pour détention d'armes

justice
Tribunal Judiciaire de Pointe-à-Pître
Tribunal Judiciaire de Pointe-à-Pître ©Ch. Danquin
Il est l'un des "Grands Frères", ces 8 hommes placés en détention provisoire, suite aux violences urbaines de la fin d'année dernière. Noel Daufour vient d'être condamné en marge d’une autre affaire ; celle des braquages de bijouteries, commis à Basse-Terre et à Pointe-à-Pitre, en 2016.

Noel Daufour a été condamné, dans la matinée de ce mardi 15 février 2022, par le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre, pour détention d’armes, à 10 mois de prison et 5 ans d’interdiction de détention d’armes, dans un dossier qui remonte à 2016.

En effet, dans le cadre d'une enquête liée aux cambriolages de bijouteries, à Basse-Terre et à Pointe-à-Pitre, son nom était apparu lors d'écoutes téléphoniques ; ce qui avait entraîné une perquisition à son domicile. Les policiers avaient alors découvert notamment une cagoule, des menottes et deux armes de poing : la première dans le moteur d'un climatiseur (un glock 30, calibre 45) et la seconde dans un box qu'il louait à ses parents (un pistolet d'alarme modifié, de marque BBM).

Cet homme, qui se présente comme un comptable, reste donc en détention. Il fait partie des 8 personnes mises en examen pour "association de malfaiteurs en vue de commettre crimes et délits en bande organisée" dans le dossier des émeutes urbaines de novembre et décembre 2021.