Non au port du masque : les parents d'élèves toujours au front

coronavirus
Non au port du masque chez les parents d'élèves
©J-M. Mavounzy

Plusieurs parents d'élèves guadeloupéens estiment que les conditions métérologiques locales rendent "impossible" le port du masque dès l'âge de 6 ans, désormais obligatoire. Une mesure qu'ils veulent porter sur le terrain judiciaire.

C'est demain que la généralisation du port du masque sera adoptée. Une mesure pas vraiment acceptée de tous d'où les actions concrètes ne se font pas attendre. Ce mercredi matin, quelques parents d'élèves ont mené une opération escargot au niveau entre le pont de la Gabarre et l'échangeur de Destrellan, à Baie-Mahault ; moins d'une dizaine de voitures étaient sur place. "Non aux masques pour nos enfants", c'est ce qu'a clamé à l'unisson une poignée de parents d'élèves du Kollectif Lyannaj contre le port du masque à l'école.

Tous unis pour un même objectif : le retrait pur et simple de cette mesure qui impose le port du masque aux enfants fréquentant les écoles élémentaires (du CP au CM2) d'Outre-mer.

Sabine Caniquitte, membre du Kollectif Lyannaj

Et pour appuyer leur requête, ils mettent en avant un certain nombre d'arguments notamment l'absence d'études d'impacts préalables sur les risques et l'efficacité du port du masque pour les enfants de 6 à 10 ans, scolarisés en milieu tropical. Toujours selon le collectif, l'efficacité du masque n'est pas non plus prouvée par les données acquises par la science. D'autant que le bilan risque/bénéfice est négatif, selon leur argumentaire.

Par ailleurs, le collectif Sentinelles Guadeloupe estime que la généralisation de cette disposition ne se justifie pas partout. C'est donc pour toutes ces raisons que d'autres parents d'élèves s'opposent à l'application de cette mesure et portent cette affaire sur le terrain judiciaire. Cette procédure fait suite au référé-liberté contre les actes de la rectrice et du préfet de la réunion des 3 et 10 février dernier. Ces parents d'élèves ont lancé un appel à témoignage sur les réseaux sociaux en vue d'une action en justice.

MASQUES ENFANTS : APPEL À TÉMOIGNAGE POUR ACTION EN JUSTICE Tout parent ayant rencontré les problèmes suivants, depuis...

Publiée par Sentinelles Guadeloupe sur Mercredi 3 mars 2021