Nouvel épisode de fortes pluies et d’orages : la Guadeloupe à nouveau en vigilance jaune

intempéries
Carte des prévisions pour l'après-midi du 29 septembre 2022
Carte des prévisions pour l'après-midi du 29 septembre 2022 ©meteofrance.gp
Les épisodes pluvieux se suivent, sur les terres de Guadeloupe, depuis plusieurs jours. La Basse-Terre garde la faveur de ce mauvais temps mais, cette fois, tout l’archipel devrait être copieusement arrosé et concerné par le risque orageux.

La Guadeloupe est « sous l’influence d’une masse d’air humide et instable, portée par un Alizé de Sud-Est favorisant les fortes pluies et les déclenchements orageux », indique le centre Météo France du Raizet, dans le bulletin qui place l’archipel en vigilance jaune, pour « fortes pluies et orages ».

La dégradation des conditions météorologiques est annoncée pour minuit, ce mercredi 28 septembre 2022. Les effets de la perturbation devraient concerner le territoire jusqu’à vendredi, 18h00, voire au-delà, précisent les prévisionnistes.

Dès la fin de nuit de mercredi à jeudi, les averses jusqu'alors cantonnées à la Basse-Terre toucheront l'ensemble de l'Archipel et seront plus soutenues. Toutefois c'est encore le relief qui connait l'activité pluvieuse la plus importante. Les averses parfois de forte intensité pourront prendre localement un caractère orageux.

Demain, jeudi, après un début de matinée pluvieux, une courte accalmie se profile, mais les averses orageuses feront leur retour dans l'après-midi, notamment autour des culs-de-sac.

Le risque pluvieux se maintiendra en soirée et durant la nuit suivante.

Vendredi, ce temps pluvieux et instable persistera une grande partie de la journée, avec un risque d'averses orageuses toujours présent sur l'Archipel.

Durant cet épisode, les cumuls attendus, de l'ordre de 50 à 80mm en 3 heures, ou parfois plus rapidement, pourraient générer temporairement et localement une accumulation rapide des eaux pluviales, en particulier sur des zones dont les sols sont déjà gorgés d'eau.

La prudence est de rigueur, sur les terres de Guadeloupe déjà meurtries par la tempête Fiona.