Nouvelle tension à la SA Bois-Debout à Capesterre-Belle-Eau

social
C'est une lettre de licenciement pour faute grave reçue par l'un des salarié, qui remet le feu aux poudres. La direction de la plantation lui reprocherait d’avoir refusé de déplacer sa voiture, garée à l’intérieur de l’exploitation, près du hangar d’emballage, alors qu’une note interdit depuis plusieurs semaines, aux salariés hors personnels administratifs et cadres de stationner et circuler sur le site d’exploitation. La CGTG a saisi l’inspection du travail et elle appelle les ouvriers à une assemblée générale cet après-midi à 15h, face à l’OMCS de Capesterre. Le syndicat annonce je cite « un plan d’actions contre les licenciements ». Rappelons que la SA Bois-Debout, qui a connu une série de grèves de ses ouvriers, est actuellement en redressement judiciaire.