Omicron, préoccupation mondiale, il a déjà été repéré en Guadeloupe

coronavirus
Le monde face à OMICRON
Alors que 3000 patients sont désormais hospitalisés dans l’Hexagone et qu’Omicron a été détecté sur le territoire guadeloupéen, ce nouveau variant du Covid 19 fait l'objet de toutes les attentions. Partout où il est passé jusqu'à maintenant sa progression a été foudroyante.

Un risque de transmission domestique 3 fois plus important qu’avec Delta, un risque de réinfection, pour ceux ayant déjà contracté le Covid 19, également 3 fois plus important qu’avec les autres variants, la contagiosité d’Omicron faire craindre le pire aux autorités.

Dans un communiqué l’Institut Pasteur évoque un doublement des cas tous les 2 à 4 jours. Autre inquiétude des chercheurs : les anticorps monoclonaux, utilisés pour soigner les patients les plus fragiles, sont souvent inactifs ou alors de 3 à 80 fois moins efficaces sur ce variant, selon les co-auteurs de l’étude de l’Institut Pasteur.

En matière de vaccination cette fois, il faut de 5 à 31 fois plus d’anticorps pour neutraliser Omicron en comparaison de Delta ; d’où l’importance, selon les chercheurs, de la dose de rappel, la 3 ème, pour augmenter le niveau d’anticorps, puisque l’efficacité des deux premières diminuent dans le temps.  

Quant à la durée de l’effet de la 3 ème, elle n’est pas encore connue…

Enfin la sévérité de la maladie liée à Omicron reste aussi une inconnue. A ce jour le taux de cas graves liés à ce variant et nécessitant une hospitalisation n’a pas encore été déterminé.