publicité

L'Ordre des avocats de Guadeloupe envisage des actions collectives dans le dossier de l'eau

L’Ordre des avocats, se fait la voix des collectifs des usagers de l’eau, afin de fédérer leurs actions et agir en justice, pour que le précieux liquide coule au robinet de chaque Guadeloupéen. Deux plaintes ont déjà été déposées.

© Eric Stimpfling
© Eric Stimpfling
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Comme il l’avait annoncé, le bâtonnier de l’Ordre des avocats de la Guadeloupe, Maître Bernard Pancrel, a fédéré lundi plusieurs collectifs d’usagers de l’eau et des socioprofessionnels (notamment de l’hôtellerie et du tourisme).

Responsables et réparations

Le barreau envisage des actions judiciaires pour déterminer les responsabilités dans ce dossier du manque d’eau dans les robinets de nombreux foyers de l’archipel.
Selon le bâtonnier de l’ordre, deux plaintes ont déjà été déposées, afin d’obtenir réparation des préjudices subis, sur les plans humain, financier, social et économique.
Il a expliqué qu'une vingtaine d'associations de défense des usagers de l'eau avait pris contact avec l'Ordre des avocats. Le plus important désormais est de déterminer les responsabilités. 
Il répond à Eric Stimpfling : 
Bernard Pancrel, Ordre des avocats

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play