Les orthophonistes de Guadeloupe tirent la sonnette d’alarme pour être pris en compte par l’Etat

santé
Séance d'orthophonie
Séance d'orthophonie par vidéoconférence ©V.T.
La pratique même de leur métier est menacée et aucun équipement de sécurité n’a été prévu pour ces professionnels de santé. Pas de masque, pas de gel hydro-alcoolique et aujourd’hui, une inquiétude quant à la réouverture des cabinets.
 
Ils traitent les difficultés de langage et autres fonctions cognitives. Les orthophonistes sont des professionnels de santé mais depuis le 18 mars dernier, leurs cabinets ont été fermés avec une possibilité de télé soin quand cela était possible.
Aujourd’hui, alors que l’autorisation de rouvrir les cabinets a été donnée, et après de demandes auprès de l’Agence Régionale de Santé, les 132 orthophonistes de Guadeloupe ont  souhaité recevoir le matériel nécessaire à la reprise.
La pratique même de leur métier est menacée et aucun équipement de sécurité n’a été prévu pour ces professionnels de santé. 
Après une négociation avec l’ARS, des masques devraient être livrés cette semaine. Mais seront-ils suffisants ?
 
Ellène Ezelin est présidente de l’URPS (Union Régionale des professionnels de santé libéraux) Orthophonistes

Ellène Ezelin est présidente de l’URPS


Après avoir traversés la crise du Covid 19 et le confinement, les orthophonistes se sont sentis comme les grands oubliés du déconfinement. Pourtant leur pratique est essentielle dans bons nombres de prises en charge médicales
En poussant un cri d’alarme, les orthophonistes souhaitaient être entendus et cela dans l’intérêt de la population.
Geneviève Pommier est la présidente du syndicat des orthophonistes de Guadeloupe

Geneviève Pommier présidente du syndicat des orthophonistes de Guadeloupe

En attendant la livraison des masques promis par l’ARS, les orthophonistes ont pris à leur charge leurs équipements sanitaires et ont ainsi pu rouvrir leur cabinet.

Les orthophonistes de Guadeloupe face au COVID 19

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live