Papiers d’Identité #Manifeste pour l’autonomie alimentaire

livres
« Manifeste pour l’autonomie alimentaire »
©Guadeloupe La 1ère
Cette semaine, notre chronique littéraire ‘’Papiers d’Identité’’ s’intéresse à un ouvrage écrit à quatre mains par Didier Destouches universitaire, et Cécile Madassamy militante.

Pour les auteurs, une vérité est à souligner, à mettre en évidence et surtout, à tout faire pour qu'elle soit productive afin d'inspirer unautre manière de vivre et de s'alimenter en Guadeloupe.

La Guadeloupe est un archipel plein de ressources naturelles et de potentiels de développement. Dans de nombreuses situations de crise, les Guadeloupéens ont su montrer leur capacité de résilience et de solidarité.

En effet, placé au coeur de l'océan atlantique, cet archipel doit répondre depuis des siècles à de nombreux défis parmi lesquels celui de l'alimentation endogène, saine et durable de ses habitants. Cet enjeu est profondément politique et demande à la fois une vision lucide et constructive et un courage pour l'anticipation des problématiques écologiques d'aujourd'hui et de demain.

C'est la contribution que portent les deux auteurs de cet essai politique en voulant offrir au plus grand nombre une réflexion et des propositions pour favoriser et parvenir à une salutaire autosuffisance alimentaire.

‘’Manifeste pour l’autonomie alimentaire’’ sorti aux éditions ‘Neg Mawon’ est un essai pour un changement de paradigme vers une autosuffisance alimentaire pour la Guadeloupe.

C’est cet ouvrage que nous découvrons dans ce nouveau numéro de‘’Papiers d’Identité’’ signé Christelle Martial.

"Manifeste pour l'autonomie alimentaire"

Voir aussi : « Manifeste pour l’autonomie alimentaire »

Un thème porteur au moment où le gouvernement et l'Europe songent à revoir l'attribution des aides agricoles

 

La réflexion à quatre main de Didier Destouches et Cécile Madassamy vient enrichir un jardin déjà parsemé d'écrits qui prônent ce principe de l'autonomie alimentaire. Ainsi, dans une tribune de la ville de Baie-Mahault, Daniel Fergé et Philippe Rotin, deux agriculteurs de Baie-Mahault, s'exprimant sur les grands défis de la Guadeloupe, situent l'autonomie alimentaire comme étant le principal de ces défis : 

Le défi de l’autonomie alimentaire passe par :

1. La reconquête du marché intérieur, qui doit se manifester par une volonté politique locale forte. Pour la Guadeloupe, il s’agit de relocaliser les centres de décision concernant les affaires agricoles. L’objectif est de donner à notre agriculture sa fonction première : Nourrir la population.

2. Le choix d’une agriculture paysanne et durable
Le monde agricole, s’il veut se perpétuer, doit choisir d’orienter le développement agricole intégré vers une agriculture paysanne performante et non productiviste, alliant tradition et modernité.

Cette nouvelle agriculture doit ambitionner de devenir une force incontournable dans l’économie Guadeloupéenne.

Daniel Fergé et Philippe Rotin, pour l’association « Les agriculteurs de Baie-Mahault »

Pour voir l'ensemble du document : Les grands défis de la Guadeloupe : l’autonomie alimentaire

Et, disons-le, les idées fourmillent aujourd'hui sur les réseaux sociaux sur toutes les manières possibles de mettre en oeuvre l'autonomie alimentaire...

Un exemple parmi d'autres :