Pâques : Une organisation exceptionnelle des chocolatiers en raison du confinement

pâques
Chocolat Pâques
©David Vignau/Eric Stimpfling
Ce sont des fêtes de Pâques très particulières, notamment pour les chocolatiers qui ont dû s'adapter face à la pandémie de coronavirus et au confinement. Pâques est une période importante pour ces professionnels. Donc, on s'organise... llustration avec Anne-Solène Petrelluzzi et David Vignau. 
Comme de nombreux commerçants, les chocolatiers souffrent des effets de la pandémie de coronavirus, mais surtout du confinement. 
Le couvre-feu total décrété par le Préfet, Philippe Gustin, dès ce samedi 11 avril, à partir de 14 heures, a encore plus de conséquences, en ce week-end pascal, où les chasses aux oeufs de Pâques en chocolat, vont rythmer les journées des petits. D'où la nécessité de faire bouger les choses. 
 

Des astuces pour éviter les pertes

Pour Anne-Solène Petrelluzzi, la tradition chocolat doit être au rendez-vous. Elle produit des moulages d'animaux, en chocolat, qui pourront aisément être refondus, s'ils ne sont pas vendus. 
Animaux chocolat
©Eric Stimpfling
Animaux chocolat
©Eric Stimfling
A (re) voir le reportage d'Eric Stimpfling :
 

Des livraisons de chocolat sur toute la Guadeloupe, pour David Vignau

A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle. A l'instar d'Anne Solène Petrelluzzi, David Vignau, a très vite dû s'adapter et servir au mieux la clientèle. "Nous ne voulions pas laisser tomber nos clients".
Le maître chocolatier a dû réduire son personnel. Et à l'intérieur de son laboratoire, les normes d'hygiène, déjà strictes, ont été renforcées. "En terme d'hygiène, on ne peut pas aller au-delà", a-t-il expliqué. 
Et confinement oblige, il a également mis en place un système de livraison, de chocolats et gâteaux sur toute la Guadeloupe. Livraisons qu'il effectue lui-même. 
Oeufs chocolat David Vignau
©David Vignau/Facebook
Poisson chocolat David Vignau
©David Vignau/Facebook
Son interview :
Se battre pour que son entreprise traverse la crise, mais se battre également pour ses employés. De plus, d'autres emplois indirects dépendent de la bonne santé de l'entreprise Vignau, les fournisseurs de fruits, ou de matières premières, par exemple. "Ça fait vivre beaucoup de personnes. J'ai envie que l'entreprise tienne le coup. C'est difficile, mais il faut trouver des solutions" se confie le chocolatier. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live