guadeloupe
info locale

Parcoursup, et maintenant ?

éducation
Le Recteur et Parcoursup
Malgré de nombreuses critiques depuis son lancement, Parcoursup a dévoilé ses premiers résultats. De nombreux lycéens ont commencé à recevoir leurs réponses aux demandent qu'ils avaient formulées pour leur affectation après le bac. Le Recteur a tenu à appuyer la procédure
Mostafa Fourar a choisi le lycée Charles Coeffin de Baie Mahault pour évoquer les premiers résultats de Parcoursup et s'entretenir avec des lycéens qui avaient postulé sur la plate-forme sur les étapes encore à franchir pour certains pour le cas où ils n'auraient pas obtenu de réponses.
 
©guadeloupe

D'ores et déjà; le rectorat a pu identifier un certain nombre dont les demandes étaient particulières et supposaient déjà que leurs attentes ne soient pas satisfaites
Le rectorat veut surtout faire passer l'idée auprès des lycéens qu'aucun d'entre eux ne sera laissé sans solution. Concrètement, plusieurs cas de figures sont envisageables :

- Si un candidat répond « oui » à une proposition d’admission, est-ce définitif ?
Non. Il peut accepter une proposition d’admission tout en maintenant ses vœux « en attente ». S’il reçoit ensuite une autre proposition « oui », il peut choisir de garder la première ou y renoncer pour la deuxième, mais il ne peut accepter qu’une seule proposition à la fois.

- Si le candidat n’a reçu que des « non » à tous ses vœux ?
Ce cas ne se rencontre que lorsqu’un candidat a uniquement formulé des vœux dans les filières sélectives ( BTS, IUT, CPGE).
©guadeloupe
Dans ce cas, il peut solliciter via Parcoursup « l’accompagnement de la Commission d’accès à l’enseignement supérieur, qui l’aidera à trouver une formation au plus proche de ses vœux initiaux ».
Il peut aussi participer, à partir du 26 juin, « à la phase complémentaire et formuler 10 nouveaux vœux dans des formations où des places sont encore disponibles ». 
©guadeloupe
- Si le candidat n’a que des vœux « en attente » ?
Dans ce cas, le candidat doit juste attendre qu’une place se libère. Selon le Guide Parcoursup, « la position dans la liste d’attente est affichée pour chacun des vœux du candidat. Elle peut suivre son évolution chaque jour et cette évolution peut aller très vite. Des places vont se libérer au fur et à mesure et le candidat recevra une alerte dès qu’une proposition d’admission lui sera faite. »
- Si un candidat répond « non » aux propositions d’admission ?
Le refus est enregistré et il n’y a pas d’incidence sur les autres réponses. Un candidat peut répondre « non » à toutes les propositions d’admission qui lui ont été faites, ses vœux restés « en attente » seront maintenus automatiquement. Il peut néanmoins renoncer à l’un ou plusieurs d’entre-deux pour libérer des places.

- Si un candidat n’a pas répondu à une proposition d’admission dans les délais prévus,
« il perd toutes les propositions d’admission qui lui ont été faites » et il est considéré comme « démissionnaire de la procédure Parcoursup »
Il peut toutefois demander à réintégrer la procédure pour maintenir les vœux « en attente » « au cours des cinq jours qui suivent la date limite de réponse ». « Il conserve également la possibilité de participer à la phase d’admission complémentaire à partir du 26 juin. »

Le guide de Parcoursup est consultable sur http://parcoursup.fr/