Pas de dérogation au port du masque pour les enfants sauf pour ceux atteints d'un handicap

coronavirus
Mobilisation contre port du masque à partir de 6 ans 27/02/2021
©Alexandre Houda

Pour ou contre le masque à l'école, chacun a son mot à dire. Autant du côté des médecins libéraux que des parents. Et certains en vont jusqu'aux mains pour obtenir une dérogation. Mais les médecins libéraux sont fermes : pas de dérogation pour les enfants sauf ceux atteints d'un handicap.

Deux semaines déjà qu’ils attisent le feu de la colère. Le masque obligatoire à l’école à partir de 6 ans, certains parents d'élèves n’en veulent pas. Et cela va jusqu'aux mains. Après la malheureuse altercation entre un parent et un médecin concernant le port du masque à l'école, l'Union des médecins libéraux (URPS) a tenu à apporter son soutien au médecin concerné à travers un communiqué.

Communiqué de l'URPS en soutien à leur confrère

 

Nous réitérons notre soutien total et déterminé à notre confrère injustement attaqué !

 

Rappel des faits : un parent s’était présenté chez un médecin pour obtenir une dérogation au port du masque pour son fils asthmatique. A la suite de son refus catégorique, ce même parent s'est mis à déverser un flot de propos injurieux et en se montrant menaçant.

Mais ce matin, dans un communiqué joint, l’Agence régionale de santé (ARS), le rectorat et l'Union des médecins libéraux ont fait entendre leur voix pour mettre les choses au clair.

Il n’existe pas en soi de contre-indication au port du masque. Les enfants de plus de 6 ans en situation de handicap …dont l’autisme sévère ou tout autre trouble analogue sont cependant couverts par la dérogation générale au port du masque fixée à l’article 2 du décret du 16 octobre 2020.

 

Et selon ce communiqué,

en dehors de situations exceptionnelles, il ne doit être délivré aucun certificat contre-indiquant le port du masque.

 

Pour en savoir plus, nous avons contacté le président de l’Union des médecins libéraux, signataire de ce communiqué.

Guy Ursule, président de l’Union régionale des médecins libéraux

Pour les autorités sanitaires, sans le masque, et en cas de contamination par la Covid-19, les enfants souffrant de pathologie respiratoire sont exposés aux formes graves d’insuffisance respiratoire.

Pourtant, dans l’ombre, certains médecins s’opposent au port du masque obligatoire. Mais rares sont ceux qui osent briser le silence. Comme ce medecin retraité, noyé dans la foule de parents, il y a dix jours. 

Irisa Remus, médecin généraliste à la retraite

 

Pour les parents les plus réfractaires, le rectorat a rappelé ce jeudi que les parents pouvaient se rapprocher de la l'action culturelle de l'académie pour pouvoir mettre en place un système d'école à la maison.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live