Pas de panique, les restaurateurs s'adapteront au couvre-feu

tourisme
intérieur hôtel
©Arawak

On ne les y reprendra plus. Fortement bousculés par les mesures restrictives de lutte contre la Covid-19 prises au cours de ces derniers mois, les restaurateurs ont pris de l'avance et comptent bien s'adapter aux nouvelles restrictions.

L'annonce d'un couvre-feu à deux niveaux n'a pas ému les professionnels en activité le soir du réveillon. Ils ont bâti leur organisation en tenant compte de l'arrêté préfectoral en cours qui limite leur activité du soir à minuit. Dès lors, certains ont décidé d'établir un nombre de services limités et programmé leurs réservations en fonction de cette disposition. D'autres ont pris le parti de rester sur le modèle des livraisons qui leurs avait déjà permis, durant les fermetures, de maintenir une activité. Ils ont donc proposé une carte, diffusée sur les réseaux sociaux, avec une date limite de commande.

Les hôtels en cercle fermé

Même stratégie du côté des hôtels, sur qui, en raison de l'afflux de touristes, le protocole sanitaire pèse de manière accrue. Ils ont pris le parti de reconstruire, dans leur enceinte, l'atmosphère d'un réveillon. Menu de circonstance et animations, le tout jusqu'à minuit. Pour les clients qui résident en Guadeloupe, une offre dîner + chambre avait déjà été lancée de manière à contourner un éventuel couvre-feu.  Ainsi, tous à leur niveau, les professionnels du tourisme et de la restauration ont appliqué la théorie de Darwin : il faut s'adapter pour survivre.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live