Les pas du ministère de l'Education Nationale pour la Guadeloupe diversement appréciés par les syndicats

éducation
Mouvement de grève dans l'éducation nationale
En début d'année, le ministre a accepté un moratoire sur la suppression de 73 postes à la rentrée 2020-2021 ©E-M. Golabkan
Le ministre de L’Education Nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé des mesures pour l’académie de Guadeloupe. Il a annoncé l’annulation des suppressions de postes, 46 sur 70, et des moyens supplémentaires pour certains établissements.
 
Les syndicats d'enseignants entre deux feux. Les annonces faites par le ministre Jean-Michel Blanquer concernant l’épineuse question des effectifs mais aussi la réforme des retraites poussée par le gouvernement souffle le chaud et le froid sur le thermomètre déjà fébrile de l'Académie de Guadeloupe. 
D'un côté, le SPEG se dit aussi satisfait que vigilant par l'annulation de la suppression de 16 postes dans le 1er degré, l’annulation de 30 suppressions de postes dans le second degré, ainsi que 10 recrutements sur liste complémentaire à la rentrée prochaine et la mise en place de mesures de type éducation prioritaire dans certains établissements sans qu’ils soient classés
Marie-Emile Mirval, Secrétaire Général du SPEG

Marie-Emile Mirval, Secrétaire Général du SPEG


De l'autre, la FSU n’accepte pas le passage en force du Gouvernement sur le dossier de la réforme des retraites.
Pour Eddy Ségur, l’utilisation du 49.3 est un aveu de faiblesse.
Eddy Ségur, secrétaire académique de la FSU

Eddy Ségur, secrétaire académique de la FSU

La FSU a déposé un préavis de grève pour jeudi. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live