Pass sanitaire et changements au 15 janvier : plus grande affluence, dans les centres de vaccination ?

coronavirus
3ème dose de vaccin anti-Covid-19
©Eddy Golabkan
Depuis le 15 janvier, les certificats de vaccination sont considérés comme expirés, si la dernière dose administrée remonte à 7 mois. Ainsi, ceux qui veulent garder le bénéfice de leur pass sanitaire ou qui ont besoin d'un schéma vaccinal complet pour travailler, sont candidats à la dose de rappel.

Le samedi 15 janvier était une date butoir, arrêtée par le Gouvernement, modifiant la validité de certains pass sanitaires.

En effet, les 18 ans et plus qui en bénéficiaient sont nombreux à avoir vu ce sésame désactivé : ceux qui, à cette date, n'ont pas reçu le rappel du vaccin anti-Covid et dont la dose précédente remonte à plus de sept mois. Leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré et n’est plus valide.

Ainsi, pour avoir à nouveau un schéma vaccinal dit "complet", ces personnes doivent faire leur rappel (à moins qu'elles n'aient contracté le virus récemment).

A CONSULTER/ "Pass sanitaire" et dose de rappel : ce qui change au 15 janvier

Pour rappel, la Guadeloupe est l'un des départements les moins vaccinés de France. Dans son dernier rapport, le 12 janvier dernier, l'Agence régionale de santé (ARS) parlait de 44,48% de la population de plus de 12 ans ayant fait au moins une injection.
Est-ce que cette date butoir a boosté la vaccination, dans l'archipel ? Nous sommes allés nous en rendre compte, au vaccinodrome de Gourde Liane, installé dans les locaux du vélodrome "Amédée Détraux", à Baie-Mahault.

Sur place, Cédric Couvin, étudiant 3ème année en soins infirmiers et agent d’accueil du centre de vaccination de Gourde Liane, confirme que l'affluence a été un peu plus importante, dès hier. Les candidats à la vaccination sont surtout, selon lui, des personnes qui doivent avoir un pass sanitaire à jour, pour exercer leur profession.

Cédric Couvin, agent d’accueil au vaccinodrome de Gourde liane ©Eddy Golabkan et Daniel Querin - Guadeloupe La 1ère

Mais, des personnes convaincues par l'intérêt de la vaccination se sont également présentées. C'est le cas de Lilou et de Nina :

Lilou et Nina, candidates à la dose de rappel du vaccin anti-Covid. ©Eddy Golabkan et Daniel Querin - Guadeloupe La 1ère

En moyenne, 160 doses sont injectées quotidiennement, sur place, avec une particularité : il n'y a quasiment que des 3ème doses, ces derniers jours, comme le confirme le Docteur Aurélie Moussin, médecin référent au centre de vaccination de Gourde Liane :

Dr Aurélie Moussin, médecin référent au vaccinodrome de Gourde Liane. ©Eddy Golabkan et Daniel Querin - Guadeloupe La 1ère

Au total, près de 200 personnes sont venues au vaccinodrome de Baie-Mahault, hier, pour que leur soit injectée la dose de rappel du vaccin anti-Covid. 

Il faut noter qu’à partir du 15 février, le délai maximal, pour recevoir la dose de rappel, passera à 4 mois maximum, après la dernière injection ou infection à la Covid-19.