Patrick Désiré remplace Laurent Boussin à la tête de la SEMAG

logement
SEMAG
©SEMAG
Du changement à la tête de la Semag, la société d’économie mixte d’aménagement de la Guadeloupe. Patrick Désiré a été nommé lundi directeur général à la place de Laurent Boussin qui dit avant tout partir pour des raisons personnelles.

« Je ne suis pas un homme de regret d’autant que c’est moi qui ai pris la décision »,

Laurent Boussin

 confie Laurent Boussin, désormais ancien président de la Semag.
Fier aussi de son travail au cours de ces 14 ans à la tête de la société. Mais, il estimait ne plus nécessairement être la bonne personne pour l’accompagner dans le nouveau chapitre qui s’ouvre…

Suite à la signature du pacte de gouvernance concertée entre les présidents des deux collectivités majeures et les élections départementales, le 6 septembre, Betty Armougon, conseillère régionale, est élue présidente du conseil d’administration de la Semag. Un poste auparavant occupé par un représentant du Département, actionnaire à hauteur de 33,4% contre 25,4% pour la Région.

Laurent Boussin
Laurent Boussin, ancien directeur général de la SEMAG

Laurent Boussin a informé Betty Armougon le 18 novembre ne pas vouloir le renouvellement de son contrat de mandataire social. Une nouvelle qui a surpris la présidence qui dit ne pas avoir eu l’intention de se séparer de son directeur général.
Le non renouvellement de ce contrat s’est accompagné de la rupture, d’un commun accord, du contrat unissant la Sem et la SCET GE. Groupement d’employeurs dont Laurent Boussin était un salarié mis à disposition de la Semag en tant que directeur technique.

Dès l’annonce de son départ, un comité de recrutement a été mis en place avec publication du poste sur différents supports. Sur la dizaine de candidatures, le Martiniquais Patrick Désiré a été retenu…
Face à lui, plusieurs chantiers : la finalisation de l’augmentation du capital de la Sem, la relance de la commande publique quasi nulle ou encore le recouvrement des créances des collectivités à hauteur de dizaines de millions d’euros qui constituent un frein au développement de la société. La nouvelle gouvernance annonce de nouvelles stratégies dès début 2022…   

La Société d’Economie Mixte d’Aménagement de la Guadeloupe (SEMAG), a pour vocation de répondre aux enjeux de développement des Iles de Guadeloupe et de la Martinique par la réalisation d’études, la définition et la mise en œuvre d’opérations d’aménagement, de construction, par la production de logements locatifs et par la gestion de sites touristiques majeurs.

C’est une Société d’Economie Mixte Locale (SEML) qui réunit des collectivités territoriales et des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) constitués des communes ayant des projets communs de développement, avec des partenaires économiques et financiers privés.