publicité

Paysage de désolation à Saint-Martin après le passage de l'ouragan Irma

Irma s'éloigne, l'oeil de l'ouragan a quitté Saint-Martin peu après 8 heures ce matin, laissant des dégâts considérables. Partout, des débris jonchent les routes. L'île est méconnaissable. Le ministère de l'Outre-mer a confirmé la mort d'au moins deux personnes. Mais, le bilan s'annonce plus lourd. 

Saint-Martin dévastée après le passage de l'ouragan Irma (6 septembre 2017) © Steeve Prudent
© Steeve Prudent Saint-Martin dévastée après le passage de l'ouragan Irma (6 septembre 2017)
  • Steeve Prudent, Maéva Myriam Ponet et Yasmina Yacou
  • Publié le , mis à jour le
Quelques heures après le passage du puissant ouragan Irma sur la "friendly island", la ville de Marigot n'est qu'un champ de ruines. A perte de vue, des dégâts, maisons détruites, véhicules retournés...
Les Saint-Martinois viennent de vivre l'un des pires moments de leur histoire. 
 

Saint-Martin, île détruite

Depuis l'annonce de la fin du confinement, les habitants de Saint-Martin ont commencé à sortir, afin de découvrir l'état de leur île... Ils sont nombreux à avoir tout perdu. 

Le bilan sur place est catastrophique... Les toitures des maisons ont été arrachées. On retrouve des feuilles de tôles, partout dans les rues. 
Des arbres ont été déracinés et jonchent les chaussées rendues impraticables par les débris...
Vers le port de Marigot, les bateaux qui n'avaient pas été sortis de l'eau sont endommagés. Certains sont désormais au fond de la baie. Le port ressemble a un cimetière de bâteaux.



Il n'y a plus ni électricité, ni internet, ni eau dans les robinets. L'île semble être coupée du monde. 

Saint-Martin dévastée

L'hôpital et les pompiers sinistrés

Même les pompiers ont été sinistrés. La caserne n'a pas tenu le coup. Malgré tout, ils ont débuté leurs interventions, mais l'état des routes rend difficile le travail des secouristes. 
Il y a quelques minutes, un feu s'est déclaré dans un autre hôtel de Marigot, mais impossible pour les sapeurs-pompiers d'y accéder pour l'instant. 

L'hôpital, lui, a perdu sa toiture. Il ne peut désormais plus accueillir les nombreux blessés qu'Irma a laissé derrière elle. 

La Préfecture a elle aussi connu de lourds dommages. Elle été soufflée par les vents violents. 

Deux victimes annoncées par le ministère de l'Outre-Mer

Le ministère de l'Outre-mer fait pour l'heure état d'au moins deux morts et deux blessés graves, à Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Un peu plus tôt, Emmanuel Macron, le Président de la République annonçait que le bilan "sera dur et cruel". Les îles du Nord auront "à déplorer des victimes et les dégâts matériels... sont considérables.
VOIR : 
 

DECLARATION PRESIDENTIELLE


Des pillages dans le centre de Marigot

Les équipes de Guadeloupe 1ère à Saint-Martin parlent de scènes de guerilla, dans les rues. 
Des personnes dévalisent les magasins sous le regard désabusé des policiers.

Témoignage pillages

Les communications téléphoniques avec les îles du nord restent difficiles. Pour autant, les opérateurs de téléphonie mettent tout en œuvre pour rétablir les liaisons.

Philippe Roquelaure, le directeur de la communication d’Orange

 

1 504 727 716

Sur le même thème

  • cyclones

    Il y a 29 ans, le cyclone Hugo ravageait la Guadeloupe

    Les Guadeloupéens s'en souviennent... Et ceux qui n'étaient pas nés à cette époque en ont entendu parler... Le 16 septembre 1989, en fin de journée, les premiers effets se faisaient sentir... Dans la nuit, le cyclone Hugo frappait de plein fouet la Guadeloupe.

  • cyclones

    Isaac frappe aux portes de l'Archipel guadeloupéen

    Isaac poursuit sa route vers l’arc des Antilles. La tempête tropicale se rapproche. La trajectoire a encore changé, avec un passage un peu plus au sud. Mais les fortes pluies et les rafales de vents sont tout de même prévues pour toute cette journée.
     

  • cyclones

    Il y a 90 ans, le Cyclone de 1928

    Le 12 septembre 1928, la Guadeloupe est frappée par l’un des cyclones les plus violents de son histoire.
    Il est resté dans les mémoires sous le nom de Cyclone de 28. Son bilan est effroyable. Outre la destruction de presque tous les bâtiments, plus de 1 300 personnes ont perdu la vie.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play