Plages fermées l'après-midi et plus que 25 personnes aux cérémonies funéraires, le point sur la situation sanitaire en Guadeloupe

coronavirus
Point Covid 04.08.2021 - Rochatte - Denux
Valérie Denux et Alexandre Rochatte ont exprimé de nouveau leur inquiétude quant à la virulence de la 4ème vague de l'épidémie de Covid-19. Avec un peu plus de 1 000 cas par jour, les chiffres restent trop élevés et génèrent de nombreux cas graves.

Les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 restent dans le rouge.

  • 7 200 nouveaux cas positifis
  • Le taux de positivité est 24,7,
  • Le taux d'incidence reste à 1 900/100 000 habitants
  • 43 clusters actifs au total 
  • Le variant delta est responsable de 92,4% des contaminations
  • 8 évacuations sanitaires opérées ce 18 août 2021 (8 autres prévues la semaine prochaine)
  • 60 décès
  • La vaccination avance douvement avec 33% de premières injections, et un taux de couverture totale qui reste aux alentours de 20%.

34 000 tests ont été produits. 

Les hôpitaux soutiennent l'effort

Les établissements de santé sont mis à rude épreuve, cette semaine encore, avec 264 nouvelles hospitalisations en médecine et 40 nouvelles hospitalisations en réanimation. Au total, 68 personnes occupent des lits en réanimation pour le COVID. Les autorités sanitaires comptabilisent entre cinq et sept entrées par jour. Toutefois, le travail de montée en charge des soins critiques continue avec jusqu'à 130 lits de réanimation aigüe.

La Guadeloupe bénéficie de la solidarité nationale tant vis-à-vis du matériel que des renforts en hommes. Pour la réanimation, des établissements tels que le CHU de Nancy ou encore la région parisienne ont annoncé dépêcher dans les prochains jours sur le territoire des kits de réanimation destinés aux centres hospitaliers ainsi qu'aux cliniques. De nouveaux volontaires arrivent aussi de l'Hexagone. Ils viendront relever certains des 120 professionnels arrivés la semaine dernière lors de la visite du ministre de l'Outre-mer.

Par ailleurs, afin de mieux comptabiliser les décès survenus en ville, la Préfecture va accompagner les mairies de manière à mettre en place un dispositif de télétransmission vers l'ARS des certificats de décès établis en ville par les médecins traitants.

L'oxygène en question

La consommation a été multipliée par 10, obligeant les autorités sanitaires à répartir les patients entre les établissements de santé et ainsi mieux supporter les flux consommés. Toutefois, le ravitallement devrait être plus rapide avec une livraison prévue désormais tous les 5 ou 6 jours. Pour les patients à domicile, les prestataires et l'ARS ont fait le point sur les stocks de concentrateurs à la maison et validé la commande en cours d'une centraine de nouvelle unités.

Fermeture des plages

Alors que le renforcement du confinement est intervenu le 13 août dernier, ses effets sur l'évolution de l'épidémie sont encore peu tangibles. Cependant, Alexandre Rochatte dit remarquer des abus dans les quelques espaces de tolérance qui restaient encore. Les élus ont indiqué que la fréquentation des plages reste encore trop importante. Ainsi, conformément à son avertissement, le préfet sévit, et n'autorise leur accès que de 5h à 11h du matin, toujours pour les activités dynamiques. L'après-midi, leur accès est interdit. De même, les célébrations funéraires comportent encore trop de risques de clusters, leur jauge établie à 50 personnes sera rabaissée, dès la semaine prochaine à 25 personnes.