Les plages sont autorisées à rouvrir dans 19 communes avec de nombreuses interdictions

coronavirus
Plage de Sainte-Anne
©Peggy Robert
Ca y est. Le préfet de Guadeloupe a statué sur les demandes des maires qui souhaitaient déroger au principe général de fermeture des plages. 19 communes ont réussi leur oral. Un accès autorisé, mais de nombreuses interdictions
 Le préfet de Guadeloupe a arrêté commune par commune la liste des plages pouvant rouvrir de façon dérogatoire, à la demande des maires. Des autorisations qui dérogent "au principe général de fermeture des plages."

Après avoir examiné les dispositions prévues par chaque maire afin de faire respecter les mesures sanitaires en vigueur, le préfet a pris un arrêté pour permettre à 19 communes, la réouverture de l’accès à la mer, dès ce jeudi 21 mai.
 
Cartes des plages autorisées

Ces dispositions  devront être affichées de manière claire aux différents points d’accès aux plages. Le type d’activités autorisées et les heures d’ouverture devront également être indiqués. Quelque soient les horaires décidés par les maires, le préfet impose une fermeture à la mi-journée. Les plages sont toutes fermées entre 11h30 et 14h30.
 

Baignades, soins thérapeutiques et sports nautiques individuels uniquement

Ce n'est pas une surprise, comme partout en France, les seules activités autorisées sont la baignade, les soins thérapeutiques en mer, les sports nautiques, aquatiques et subaquatiques si les communes l’autorisent et qu’ils sont pratiqués individuellement, hors structure, avec son propre matériel. En d'autres termes, pas de pique-nique, pas de cours, pas de location de matériel.

Ces activités sont également autorisées depuis la mer et le littoral, hors plages.

La course à pied et le jogging sont également autorisés.


 

Rassemblements de plus de 10 personnes interdits

Si vous allez à la plage en famille ou entre amis, vous ne devrez pas être plus de 10. Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits. Les groupes doivent être distants les uns des autres.

Il faut également oublier les nattes de plages, les sauts et autres jouets de mer pour les enfants. On ne s'assied pas, on ne s'allonge pas. Oublier également les sandwichs et les boissons alcoolisées mêmes rafraîchissantes à la plage. C'est pour l'instant une pratique qui appartient à un autre temps, pour le moment. 
 

Le principe de plage dynamique exclut l’occupation prolongée, de manière assise ou allongée, de l’espace conduisant à la mer, ainsi que la consommation de nourriture et de boissons alcoolisées.


 

Plages encore fermées et déjà fréquentées
©J. Babel


La vente ambulante interdite

La pratique des autres sports est interdite, "tout comme le bivouac ou le camping ainsi que la vente ambulante de quelque nature que ce soit. "

Sur la plage et les parkings environnants sont également interdits,
  • les barbecues et les pique-nique ;
  • la location ou le prêt à titre gracieux de tout matériel ou équipement de plage, d’engin ou d’équipement nautique, aquatique ou subaquatique ;
  • l’enseignement, l’animation et l’encadrement des activités sportives, qu’elles soient réalisées par une association ou une entreprise.

Sports nautiques : reprise possible des cours début juin

Selon le communiqué de la préfecture, les services de l’État, en l'occurrence la direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale travaillent avec ces opérateurs en vue d’une ouverture début juin si les protocoles sanitaires spécifiques sont respectés : nettoyage des équipements, modalités distanciées du briefing  et du cours. Des cours sans contact donc.


 

Liste des plages autorisées à rouvrir


L’ensemble des arrêtés avec la liste des plages rouvertes à partir de ce jeudi 21 mai, seront également sur le site internet de la préfecture.