Pointe-à-Pître : Trafic en léger repli

transports
Port Autonome de la Guadeloupe
Avec 3 614 431 tonnes traitées en 2019, le trafic du Grand Port Maritime de la Guadeloupe affiche un repli de 4,4 % par rapport à l’année précédente malgré une légère progression de 3,6% du nombre de navires de fret (2 477 escales)

« 2019 a été une année de transition avec de nouveaux services et de nouveaux navires. Les débuts ont été quelque peu perturbés avec des annulations d’escale» 

concède Marc Gautier, directeur commercial du GPM-G.
Fort logiquement, le trafic total conteneurisé accuse une baisse de 7,5%, soit 206 959 EVP traités sur le terminal de Jarry. Le trafic de transbordement est plus sévèrement touché et chute de 31%, soit 46 837 EVP. Seule consolation, la bonne tenue du trafic domestique conteneurisé qui évolue de + 3%. « C’est assez inattendu compte tenu de la baisse démographique que connaît la Guadeloupe mais peut s’expliquer par les excellents chiffres de fréquentation touristique ».

Les vracs liquides ( 808 679 tonnes) et solides (793 996 tonnes) progressent respectivement de 7,7% et 9,5%. Une partie des flux d’hydrocarbures transite directement par la Guadeloupe au lieu de passer par la Martinique, siège de la raffinerie SARA. Les agrégats et le clinker augmentent de manière significative, en raison des grands chantiers en cours, notamment la construction du nouveau CHU. En revanche, les exportations de sucre brut chutent de 26,2 % pour s’établir à 30 012 tonnes. 
1 320 912 passagers ont transité par le GPM-G. Un trafic quasi stable (-0,01%).
PAG
©E. Stimpfling

La bonne tenue des dessertes inter-îles et archipel compensent le repli attendu sur la croisière. La mise en service de l’Idéal (Val Ferry) a notamment engendré une augmentation de 15,1% sur le ligne internationale (Dominique Martinique Sainte Lucie). "2019 a été une année de transition après les records enregistrés en 2018 du fait du re-positionnement de nombreux navires de croisières après les cyclones Irma et Maria".