Pôle parent-enfant : opération déménagement à Palais-Royal

hôpital
déménagement palais royal
©C. Théophile

L’installation des patients et du matériel vient de commencer dans ce nouvel équipement du pôle parent-enfant à Palais-Royal. Il abritera entre autres les blocs opératoires, le laboratoire, la banque de sang, une partie de la réanimation néonatale et des salles de naissance.

Ils sont d'ores et déjà dans les cartons. Les équipes du pôle parents-enfants du CHU de Pointe-à-Pitre sont prêts à déménager vers le site de Palais-Royal des Abymes.

Un déménagement prévu par étapes spécialement adapté pour l'occasion assurant la sécurité des patients et la continuité des soins pour tous les usagers. Depuis hier, lundi 21 juin, tout le monde s'affaire pour transférer au mieux les différents services du site.

déménagement palais royal
©C. Théophile

Le site est déjà prêt à recevoir ses premiers usagers. Aujourd'hui, mardi 22 juin, c'est l'un des pôles sensibles qui a fait son grand déménagement : la réanimation néo-natale. Et pour l'occasion, le service a sorti les grands moyens. 

Notamment pour un bébé sous couveuse de 4 semaines, grand prématuré né à 33 semaines de grossesse, qui a été escorté et encadré par les forces de l'ordre. 17 minutes de transfert qui se sont bien déroulées pour reconnecter correctement le nouveau-né et assurer ses besoins en oxygène. Au total, 8 nourrissons seront également escortés dans la journée vers Palais-Royal.

Un transfert qui inquiètait notamment les soignants il y a quelques jours. Un site que les soignants estiment non adapté à des enfants. Le pôle parent-enfant compte 30 lits au total contre 28 comme actuellement au CHU. En conclusion, plus de lit, plus de soins et moins de personnels. De nouvelles conditions dans lesquelles ils devront s'adapter.

Dr Philippe Desprez, chef de service de la pédiatrie générale

La totalité du service devrait être fonctionnel dès le 2 juillet à Palais-Royal. 

Le directeur général du CHU de Pointe-à-Pitre, Gérard Cotellon sera notre invité dans le JT de ce soir, mardi 22 juin.