guadeloupe
info locale

Politique: dans le dossier de la violence en Guadeloupe Christian Baptiste interpelle le 1er Ministre, Manuel Valls

gouvernement
Christian Baptiste, maire de Sainte-Anne, invité de Politique Première en radio
Christian Baptiste, le maire de Sainte-Anne, conseiller général d'opposition, interpelle le premier ministre sur la violence en Guadeloupe. ©Olivier Lancien.
Christian Baptiste, maire de Sainte-Anne, conseiller régional d'opposition, était l'invité de Politique Première. L'élu PPDG (parti progressiste démocratique guadeloupéen), proche de Victorin Lurel, estime que l'insécurité actuelle est insupportable. Il réclame plus de moyens à l'Etat. 
Le maire de Sainte-Anne affirme agir en élu responsable. Avec son collègue de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou, ils ont écrit au 1er ministre Manuel Valls, pour dénoncer le niveau d'insécurité et de violence qui régne ces derniers jours en Guadeloupe. Une situation insupportable pour ces élus PPDG (parti Progressiste démocratique guadeloupéen). Dans la nuit de jeudi au vendredi 04 mars, il y a eu 8 blessés par arme à feu dans l'agglomération pointoise. Quelques heures plus tard, c'est à la marina de Saint-François qu'un homme de 27 ans a été tué d'un coup de couteau à la gorge. Lundi 7 mars, en fin de matinée, c'est un autre jeune homme qui a reçu un coup de feu au niveau des jambes dans le bourg de Capesterre Belle-Eau. Une jeune mère de famille, qui passait par là, à reçu un projectile qui a ricoché, alors qu'elle ne faisait que passer par là. Selon les premières informations dans tous ces cas, il s'agirait de règlements de compte entre jeunes. Au micro de Guadeloupe 1ere radio, Christian Baptiste demande plus de moyens pour les forces de l'ordre. Il estime que ces renforts permanents doivent au moins être de 70 fonctionnaires de police de plus. Des renforts de police nécessaire selon l'élu, mais il faut aussi traiter le problème à la racine, et réfléchir encore plus, à l'insertion des jeunes.

Christian Baptiste, le maire de Sainte-Anne, invité de Politique Première radio.



Christian Baptiste est maire de Sainte-Anne, une commune balnéaire et très touristique du sud grande-terre, il est conseiller régional d'opposition après avoir été vice-président de la Région dans la majorité du socialiste Victorin Lurel. Il est revenu de la défaite de la liste sur laquelle il était ("La Guadeloupe toujours mieux"). Pour lui les élections sont passées, il faut maintenant réfléchir à l'avenir et surtout travailler pour l'avenir de la Guadeloupe avec la collectivité régionale. Christian Baptiste a bien entendu la volonté du président de Région Ary Chalus, de travailler avec les maires.

Christian Baptiste, maire de Sainte-Anne, invité de Politique Première en radio



Christian Baptiste, le maire de Sainte-Anne, invité de Politique Première.
Christian Baptiste souligne la réussite de la Coupe Davis en Guadeloupe. ©Olivier Lancien.

On ne doit pas faire de politique politicienne avec l'eau

Sur la question de la viabilité de C2DT, les contrats de développement durable territoriaux, contractualisés par l'ancienne majorité régionale avec les municipalités de l'île, l'élu saintanais se veut optimiste. La nouvelle majorité régionale affirme qu'il n'y a pas suffisamment de trésorerie pour honorer les engagements pris.
Proche de Victorin Lurel, le maire de Sainte-Anne a souligné la réussite de la Coupe Davis en Guadeloupe, au vélodrome Amédée Detraux. Un succès sportif, un succès d'organisation. Il estime que Victorin Lurel, l'ancien président de la Région, a eu une bonne idée de répondre favorablement à la demande de Yannick Noah, le capitaine de l'équipe de France de tennis qui a souhaité absolument jouer en Guadeloupe ce premier tour de Coupe Davis entre la France et le Canada. L'ancien vice-président de la Région regrette tout de même que la nouvelle majorité régionale ait retiré la canidature de la Guadeloupe pour l'organisation des jeux de la Francophonie, "ça aurait permis de refaire plusieurs infrastructures sportives dans l'archipel".
Le maire de Sainte-Anne est aussi vice-président de la communauté d'agglomération de la Riviéra du Levant. L'édile a un dossier qui lui tient particulièrement à coeur, celui de l'eau. Sa commune a été, l'an dernier, très touchée par les coupures tournante d'eau, mises en place pour palier le manque de ressources. Un manque d'eau dû à la sécheresse, mais surtout à cause de la vétusté des canalisations. Plus de la moitié de la ressources en eau potable produite s'échappe dans la nature à cause de fuites et de casses sur le réseau d'adduction. Une structure unique de production a été proposée, mais cerains élus y sont défavorables, ce que dénonce Christian Baptiste.

Christian Baptiste, maire de Sainte-Anne, invité de Politique Première.


Christian Baptiste reste un homme fort de la gauche en Guadeloupe. Elu récemment à la tête de la mairie de Sainte-Anne, il a entrepris de redresser les comptes de la commune. Malgré la défaite aux régionales en décembre dernier, l'homme politique pourrait prendre encore plus d'envergure avec les législatives de 2017, si il est candidat.

Politique Première c'est tous les lundis à 18H25 sur radio Guadeloupe 1ere.
Publicité