Port du masque au travail : quelles obligations, quelles dérogations?

coronavirus
port du masque au travail
Selon le dernier bulletin épidémiologique de Santé Publique France, la circulation très active du virus se fait majoritairement en milieu professionnel. L’occasion de rappeler les obligations et dérogations relatives au port du masque.   
 A la suite de l’avis rendu par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) recommandant le port du masque dans les lieux collectifs clos, le gouvernement a rendu le port du masque obligatoire en entreprise.


Quand le port du masque est-il obligatoire?

Le port du masque devient systématique dans les lieux clos réunissant plusieurs personnes et dans les lieux suivants :
  • open space
  • salle de réunion
  • espace de circulation
  • lieu de restauration collective
  • vestiaire, etc.

Quelles dérogations ?

Il existe plusieurs dérogations au port systématique du masque en entreprise.


Un salarié est seul dans son bureau

Les salariés disposant d’un bureau individuel ne sont pas tenus de porter un masque quand ils y sont seuls.


Le travail en atelier

Les salariés travaillant en atelier et amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne peuvent être dispensés de porter un masque si :les conditions de ventilation et d’aération sont conformes à la réglementation. Le nombre de personnes présentes dans la zone de travail doit être limité. Les salariés doivent être espacés. Enfin l’ensemble des salariés portent une visière de protection.


Dans les bureaux partagés : de façon temporaire

Dans les bureaux partagés et les open space, les salariés peuvent enlever le masque de façon temporaire, selon des critères fixés en fonction du niveau de circulation du virus dans le département,


Dans les zones vertes à faible circulation

L’espace doit être équipé d’une ventilation ou d’un aération fonctionnelle bénéficiant d’une maintenance.  Des écrans de protection doivent exister entre les postes de travail. Des visières doivent être mises à disposition.  Une politique de prévention avec notamment la définition d’un référent Covid-19 doit être et mise en œuvre.


Dans les zones oranges à circulation modérée

A l’ensemble des critères des zones vertes, il faut ajoute le travail dans des locaux de grand volume disposant d’une extraction d’air haute.


Dans les zones rouges à circulation active

L’ensemble des critères en zones vertes et oranges s’appliquent, auxquels s’ajoute le travail dans des locaux garantissant à chacun un espace de 4m2 et disposant d’une ventilation mécanique.  


Une dispense temporaire

Si l’ensemble de ces critères sont réunis, la dispense du port du masque est temporaire. Elle ne peut dispenser un salarié de le porter durant l’ensemble de la journée, précise le protocole.  


L’entreprise doit fournir un masque à ses salariés

Le masque est un équipement de protection individuelle  à la charge de l’employeur.

La plateforme masques-pme.laposte.fr permet aux TPE/PME de moins 250 salariés de commander des masques "grand public" en tissu, lavables et réutilisables 20 fois.

A lire aussi : 
Covid 19 : la Guadeloupe et Saint-Martin enregistrent les taux de contamination parmi les plus élevés de France