Le préfet pourrait autoriser l'accès aux plages d'une dizaine de communes en début de semaine prochaine

coronavirus
Plage déserte Deshaies
Plage déserte à Deshaies ©Carole Petit
10 communes ont exprimé leur souhait de rouvrir leurs plages. Les discussions sont en cours pour une réouverture en début de semaine prochaine. L'ARS procède aux analyses de la qualité des eaux.
Le préfet a annoncé hier que 8 commune avait effectué une demande par écrit pour la réouverture de leur plage. Il s'agit des communes de Bouillante, Deshaies, la Désirade, Terre de Haut et Terre de Bas aux Saintes et les trois communes de Marie-Galante. 2 en ont exprimé le souhait par la voix des média : Sainte-Anne et Port-Louis.
 

L'ARS est en train de procéder à l'analyse des eaux de baignade

Contactée, l'ARS fait savoir que toutes les plages de la Guadeloupe sont en cours d'analyse.
Certaines d'entre elles ont déjà été analysées, y compris celles de Marie-Galante. Les résultats seront livrés à d'ici la fin de la semaine à la préfecture et aux communes.
Les plages de la Désirade et des Saintes (Terre de Haut et Terre de Bas) n'ont pu encore être analysées pour des raisons logistiques de navettes.
 

Une réunion avec les maires en fin de semaine

Si la qualité est satisfaisante, la réouvertures des plages sera donc autorisée. Invité du journal télévisé de Guadeloupe La 1ère soir , le préfet a expliqué ce qu'il préconisera.  Il pourrait être possible de nager ou de faire du sport, mais tout ce qui pourrait conduire à des regroupements, comme les pique-niques ne devraient pas être autorisés.
Une réunion doit avoir lieu avec les maires en fin de semaine selon la préfecture.
Une réunion à laquelle la présence de l'ensemble des maires est souhaitée par Philippe Gustin, afin qu'il n'y ait pas de concentration sur certaines plages.

A (re)voir l'intervention du Préfet dans le Journal de 19h30 :
©guadeloupe

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live