Prime pour les soignants : C'est bien mais ça ne règle pas tout

coronavirus
Les soignants accueillent le préfet et l'ARS
©CHU.
L'annonce du Premier Ministre du versement d'une prime en faveur des personnels soignants engagés dans la lutte contre le COVID19 reçoit un accueil favorable en Guadeloupe. Pour autant, les premières réactions rappellent que cela ne pourra pas faire oublier l'urgence des besoins du système de santé 
Le Premier Ministre l’a annoncé : une prime nette entre 500€ et1 500€ à tous les personnels soignants qui gèrent la crise du COVID-19 dans les départements les plus touchés ainsi qu’au personnel des services ayant accueilli des malades du coronavirus.
Les heures supplémentaires effectuées à l’hôpital seront aussi valorisés 50% de plus que les heures habituelles.
Une prime sera aussi versée aux personnels des EHPAD et des services à domicile du service médico-social.
Pour Claudine Marathon, Secrétaire générale de l’UTS-UGTG, c’est une prime bien méritée oui, mais ça ne règle pas les nombreuses problématiques de l’hôpital et de la santé en Guadeloupe.
Claudine Marathon, Secrétaire générale de l’UTS-UGTG

Claudine Marathon, Secrétaire générale de l’UTS-UGTG