PRST4 : un plan pour lutter contre les accidents du travail

santé
Le nouveau plan régional de santé au travail porte 26 actions à mettre en place de 2022 à 2025.
Le nouveau Plan régional de santé au travail comporte 26 actions à mettre en œuvre de 2022 à 2025. ©DEETS
Les accidents du travail sont de plus en plus fréquents, en Guadeloupe. Les secteurs les plus concernés sont l’agriculture, la construction ou encore l’industrie, selon les conclusions du Plan IV de la santé au travail, dont le rapport comprend des préconisations.

La Direction de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (DEETS) a enregistré près de 1700 accidents du travail ayant donné lieu à au moins une journée d’arrêt de travail, en Guadeloupe, en 2020.

Plus d’accidents de travail, pour des conséquences moindres

Ce nombre de cas, relevé lors des dernières statistiques, en hausse (il s’élevait à environ 1600 en 2018), malgré la baisse d’activité liée à la pandémie de Covid-19 ; en revanche, les conséquences ont été de moindre gravité, en moyenne. Tout de même, un accident sur 13 a occasionné des séquelles entrainant un taux d’incapacité partiel ou permanent.

Si l’on compare aux autres territoires français, ces faits sont moins nombreux dans l’archipel, mais ils sont souvent plus graves.

L'agriculture, le bâtiment-travaux publics (BTP) et l'industrie sont les secteurs les plus impactés, par ce phénomène.
Dans les entreprises du commerce ou de services, les employés sont moins exposés. Pourtant, c’est dans ces domaines d’activité que le taux d’arrêts de travail est le plus élevé (72,1% en 2018).

Concernant le profil des salariés les plus touchés par les accidents de travail, ce sont les hommes et les ouvriers qui en font davantage les frais. Les cadres et les chefs d’entreprises sont relativement épargnés.
Le taux de fréquence augmente avec l’âge.

Les préconisations du Plan régional IV

Pour tenter d'enrayer le phénomène, ou tout au moins faire diminuer le nombre d'accidents, les pouvoirs publics ont mis en place le Plan Santé au Travail. Localement, pour les années 2022-2025, il est question du Plan régional IV santé au travail (PRST4) de la Guadeloupe.

Celui-ci est une déclinaison du plan en vigueur dans l’Hexagone. Il comprend 26 actions à mettre en œuvre, dans la continuité du plan précédent pour certaines et innovantes pour d’autres.
Ce Plan 2022-2025 s'articule autour de trois axes, dans le but de lutter contre les accidents du travail graves et mortels : la prévention, l'usure et la desinsertion professionnelle.

Principaux axes du PRST4
Principaux axes du PRST4, identifiés par les acteurs de la prévention. ©DEETS

La santé au travail, la santé publique et la santé environnementale y sont aussi vues comme allant de pair.

Les orientations envisagées devraient être facilitées par l’installation prochaine du Centre régional de pathologies professionnelles et environnementales. Cette future structure devraient jouer un rôle capital dans la prévention des risques et maladies professionnels

POUR ALLER PLUS LOIN/ Consulter le Plan régional IV santé au travail de la Guadeloupe > en cliquant ici.