guadeloupe
info locale

Que faire quand on ne peut pas voyager ?

coronavirus
Aéroport Pôle Caraïbes
©cc-by micheline.serge
Après les croisières, ce sont désormais les avions qui vont être cloués au sol. Plus possible de voyager et aucune date de renvoi pour ce voyage annulé. Il reste à pouvoir se faire rembourser. Comme tout, il y a des conditions qui, malgré les circonstances, sont encore en vigueur
Disons-le d'emblée, les circonstances exceptionnelles garantissent les possibilités d'indemnisation. Report, échange, remboursement ou bon d'achat, le gouvernement a pris des mesures exceptionnelles visant à protéger les droits des voyageurs tout en préservant le secteur du tourisme, en crise. Mais il y a des modalités pour chaque circonstance.
Ainsi, que l'annulation vienne de la compagnie aérienne ou de l’agence ou même du passager plus tard en raison du confinement, le client peut être indemnisé de l’intégralité du prix du billet ou des prestations.
Cela va donc dépendre en premier lieu de la période où le voyage ou le séjour devait avoir lieu. Toute annulation de séjour entre le 1er mars et le 15 septembre 2020, fait l’objet de mesures particulières permettant l'indemnisation des voyageurs
Mais attention, selon les directives du gouvernement, du fait de la circonstance particulière du coronavirus, le remboursement peut se faire de trois façons :
- remboursement immédiat
- échange à une date ultérieure (le service doit être identique ou analogue et la date doit être déterminée d'un commun accord) 
- bon d'achat utilisable dans les 18 mois, pour tous les services vendus par la compagnie.

Encore faut-il que le voyageur fasse valoir ses droits. La compagnie peut avoir choisi, pour préserver ses intérêts, la formule de l'échange ou du bon d'achat, le remboursement immédiat ayant un coût pour elle. Mais il est toujours possible de négocier un remboursement si on n'a pas prévu de reporter ce voyage. 

VOIR : 

- Mesures d'accompagnement d'Air Caraïbes
- Mesures d'accompagnement d'Air France
- Mesures d'accompagnement Corsair


Enfin, il ne faut pas oublier qu'en cas de désaccord avec l'agence ou avec la compagnie d'aviation,  dans un premier temps, le voyageur doit faire une réclamation écrite à l'adresse de l'agence ou de la compagnie aérienne mise en cause. S'il ne reçoit aucune réponse dans un délai de 60 jours ou en cas de fin de non recevoir, le voyageur peut alors saisir le médiateur du tourisme et du voyage (MTV) pour tenter de résoudre le litige à l’amiable. La procédure est gratuite. Le médiateur aura alors 90 jours pour rendre son avis.