A la recherche des fûts de rhum perdus...

transports
Récupération des débris de la goélette
©E. Stimpfling
Trois jours après le naufrage de la goélette Bielle, une opération de nettoyage du site de la Pointe des Châteaux a été entreprise. Une vingtaine de volontaires a répondu présent à l’appel de la distillerie. Pour autant, seule une partie infime du rhum qui se trouvait à bord a été récupérée.
Trois jours après le naufrage, voilà tout ce qu’il reste de la goélette de 23 mètres. Une partie de la coque en bois rejetée par l’océan et des centaines de débris éparpillés autour du site de la Pointe des Châteaux. 
Débris goelette
©E. Stimpfling

Ce matin, une vingtaine de bénévoles a répondu à l’appel de la distillerie marie-galantaise pour nettoyer la plage et ses environs

Nicolas Tarian, représentant Bielle en Guadeloupe
©guadeloupe

D’autres cherchent à comprendre les raisons de cette fortune de mer. Sylvie Bon est une ancienne commissaire d’avaries qui a longtemps travaillé pour la Lloyd à Londres. Pour l’heure, les indices sont peu nombreux 

Sylvie Bon, ancien commissaire d’avaries
©guadeloupe
 
fut de rhum
©E. Stimpfling
 Eric Stimpfling Guadeloupe la 1ère