Regain de colère à Pliane au Gosoer

société
Un collectif de riverains de Pliane au Gosier s’oppose à un projet de construction de 90 logements sociaux. Il met en avant l’absence, dans ce quartier, de réseau d’évacuation des eaux usées. Depuis le début de l’année, le chantier fait l’objet d’un bras de fer judiciaire entre ces riverains et la commune, maître d’ouvrage. En février, le tribunal administratif de la Guadeloupe avait ordonné l’arrêt des travaux, jugeant que le permis de construire était caduc : il datait en effet de huit ans, alors que selon le code de l’urbanisme, la validité d’un tel document ne peut dépasser cinq ans. Mais vendredi, le maire du Gosier a fait savoir, par un communiqué, que ce même tribunal avait autorisé, le 31 mars, la reprise du chantier par le maître d’œuvre, la Semsamar. Une annonce que ne comprend pas le collectif des riverains.