publicité

Régime drastique pour Grand Sud Caraïbes

Les élus de la Communauté d’Agglomération du Sud Basse-Terre ont un mois pour prendre des mesures face au déficit abyssal de leur organisme. Hier le représentant de l’Etat a expliqué, cette fois-ci, à l’ensemble des conseillers la minceur de la marge de manœuvre

Soirée du réalisme pour les élus de la CAGSC
Soirée du réalisme pour les élus de la CAGSC
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
La réunion était attendue. Elle a eu lieu hier soir dans les locaux de la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbes. Après un premier rendez-vous, il y a quelques jours,  boycottée par les élus de la majorité, le préfet et le directeur des Finances Publiques ont rencontré cette fois-ci l’ensemble des conseillers communautaires pour leur exposer la situation catastrophique de l’Etablissement.
Et l’Etat a prévenu : si dans un mois, des mesures sévères ne sont pas prises pour tenter de redresser la barre, l’enfer administratif se déchaînera.
Cela peut aller de l’assistance renforcée, en clair : une tutelle qui ne porte pas son nom, à la révocation du bureau actuel et sa mise en inéligibilité par décision du Premier Ministre.
Face à ce qu’il faut bien appeler un ultimatum, les élus de la majorité ont joué les étonnés. Leur position se résume à un cri unanime : nous ne savions pas !
JOEL BEAUGENDRE PDT DE LA CAGSC
Reste maintenant à savoir quelle suite ils comptent donner à cette affaire, avec à la clé, une prévisible hausse importante des impôts locaux.
LES ELUS DE LA CAGSC RENCONTRENT LE PREFET

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère




 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play