Reprise de la grève des employés municipaux à Baie-Mahault… pour une durée illimitée

social
MAIRIE BAIE-MAHAULT GREVE UTC-UGTG
Depuis ce matin les services municipaux fonctionnent au ralentit. C’est la conséquence d’un préavis de grève illimité déposé par l’UTC/UGTG.L’organisation syndicale estime que le protocole d’accord qui mettait fin à plusieurs semaines de grèves, n’est pas respecté par l’autorité municipale.
L’UTC-UGTG dénonce ce qu'elle estime être un non-respect, par l’autorité municipale, du protocole de fin de conflit signé le 11 octobre dernier, après plusieurs mois de blocages des services.
Selon les agents qui seront mobilisés, dès aujourd’hui, la revalorisation du régime indemnitaire n’a été appliquée que partiellement, au 1er décembre 2019, contrairement à ce qui a été convenu entre les parties.
Nestorius Favel, secrétaire général de l’UTC-UGTG.

Nestorius Favel, secrétaire général de l’UTC-UGTG.


Le maire, Hélène Polifonte s'inscrit en faux face aux propos de l'organisation syndicale. Elle affirme que le protocole d’accord signé entre les parties, a été respecté, dans les moindres détails.
Elle ne comprend pas l’attitude de l’UTC/UGTG et s’interroge sur les vraies motivations de cette grève.

Hélène Polifonte, maire de Baie-Mahault

Le maire qui, par ailleurs, regrette que la population soit, une nouvelle fois, prise en otage. La restauration scolaire, notamment, ne sera pas assurée. Dans un communiqué, Hélène Polifonte demande aux parents de prendre toutes les dispositions nécessaires, afin de subvenir aux besoins de leurs enfants.
D’ailleurs, ce matin, certaines écoles ont été vandalisées et sont fermées.
Ecole maternelle Germain Joseph Turlepin
©J. Babel
Ecole primaire Louis Andréa mixte 1
Ecole primaire Louis Andréa mixte 1 ©J. Babel
VOIR AUSSI : 
©guadeloupe