Réservoir de May : 2 500 m³ d'eau perdus

faits divers
Réservoir de May : 2 500 m³ d'eau perdus
©E. Stimpling

Ce sont 2 500 m3 d'eau gâchés. Des litres d'eau qui ont été vidés à la demande de l'ARS par principe de précaution à la suite du vandalisme du réservoir de May, ce jeudi 8 avril.

De l’eau, des litres d’eau, des milliers de litres d’eau qui s’échappent du réservoir de May pour terminer dans la nature. Voilà la conséquence des actes de vandalisme découverts jeudi 8 avril sur cette infrastructure située sur les hauteurs de Saint-François. L’ARS, l’agence régionale de santé a ordonné sa vidange complète, soit la perte de 2 500 m3 d’eau.

Patrice Fiscal, chef de service pôle distribution au Siaeag

Mais relâcher autant d’eau dans la nature peut également entraîner des conséquences sur le voisinage. Certaines maisons, en bas du morne, ont été partiellement inondées pendant quelques temps.

Une fois le réservoir purgé, les techniciens du Siaeag ont procédé à son nettoyage par haute pression et ajout de chlore. De nouveaux prélèvements ont ensuite été réalisés pour être analysés par l’Institut Pasteur.

Si les résultats sont conformes, le réservoir sera alors remis en eau dès ce week-end afin de permettre au plus tôt un retour à une distribution normale pour les habitants de Saint-François et de la Désirade.   

A la suite des actes de vandalisme aux réservoirs de May, Ferdy Louisy, président du Syndicat intercommunal de l'alimentation en eau et d'assainissement de Guadeloupe (SIAEAG) fait un appel à l'état pour la sécurisation des sites.

Ferdy Louisy, président du Syndicat intercommunal de l'alimentation en eau et d'assainissement de Guadeloupe (SIAEAG)