Restrictions de déplacement : les compagnies et les passagers ne savent plus sur quel pied danser

coronavirus
Aéroport panneau d'information
©Éric Stimpfling

Les règles du jeu ont changé. Dès ce lundi 18 janvier 2021, de nouvelles restrictions s'appliquent pour les passagers en provenance de l'Hexagone mais aussi en voyage entre les départements français. Pris au dépourvus, compagnies aériennes et les passagers tentent de se réorganiser.

Pour éviter l'arrivée et la propagation du "variant anglais" de la COVID-19 dans les départements français d'Outre-Mer, le gouvernement ont mis en place de nouvelles restrictions de déplacement. Elles concernent non seulement les passagers en provenance ou à destination de la France, mais aussi tous ceux qui voyagent entre les départements français de l'Atlantique.

Septaine et tests PCR

Pour rappel, voilà les conditions d'entrée et de sortie de Guadeloupe mises à jour par les autorités. Attention, les tests antigéniques pour les voyages ne seront plus tolérés.

  • De la France à la Guadeloupe : pas de motifs impérieux de déplacement, mais un test PCR de moins de 72 heures ainsi qu'une attestation sur l'honneur de ne présenter aucun symptôme du virus ainsi qu'un auto-isolement de 7 jours suivi à l'issue d'un nouveau test PCR de vérification.
  • De la Martinique à la Guadeloupe : pas de motifs impérieux de déplacement, pas de tests PCR obligatoire, port du masque obligatoire.
  • Des Îles du Nord à la Guadeloupe : motif impérieux de déplacement obligatoire assorti de la présentation d'un test PCR négatif de moins de 72 heures, d'une déclaration sur l'honneur de ne présenter aucun symptôme du virus ainsi qu'un document justificatif du déplacement.
  • De la Guyane à la Guadeloupe : Motif impérieux à prévoir et auto-isolement de sept jours à domicile à prévoir avec à l'issue un test PCR de vérification.

Retrouvez ici l'ensemble des restrictions mises à jour par la préfecture.

Premiers effets sur le trafic aérien

Ces nouvelles dispositions ont pris les compagnies et les voyageurs par surprise. Ainsi, dès ce matin, le vol Air France à destination de Cayenne, via Fort de France affichait un taux de remplissage d’à peine 35%. Sur le Transatlantique, les 6 vols au départ de Paris sont maintenus. Pour autant, les compagnies aérienne ne communiquent pas.  Mais il est peu probable qu’Air France maintienne trois vols quotidiens au départ de Paris ou qu’Air Belgium soit en mesure de poursuivre ses rotations vers les Antilles. Bref beaucoup d’incertitudes et pas la moindre visibilité, comme un air de déjà vu.

Les explications d'Éric Stimpfling lors du 13h de ce lundi 18 janvier.

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live