Restrictions supplémentaires imposées aux voyageurs en provenance de la Guyane : une pilule difficile à avaler

transports guyane
Passagers Guyanais à Pôle Caraïbes
©Christian Danquin

Le test PCR de moins de 72 heures ne suffit plus, en Guadeloupe ,pour les passagers en provenance de la Guyane. Le test antigénique est devenu obligatoire à l'arrivée. Et si le résultat est quasi immédiat, ce nouvel examen a bien du mal à passer, auprès des nouveaux arrivants.

Depuis le lundi dernier, le 19 avril 2021, toute personne entrant en Guadeloupe, en provenance de la Guyane, a l'obligation de se soumettre à un test antigénique, ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2, à son arrivée dans l'archipel.

Une mesure qui s'ajoutent à celles déjà en vigueur, dont l'obligation de justifier d'un motif impérieux, de réaliser un test RT-PCR 72 heures avant le vol, ou encore de fournir une déclaration sur l’honneur quant à l'absence de symptôme et au respect de l'auto-isolement de 7 jours, une fois sur place.

Ces précautions supplémentaires sont dictées par la préfecture de la Guadeloupe qui craint l'arrivée, sur le territoire, du variant brésilien, déjà présent en Guyane. Cette souche de la Covid-19 est réputée plus virulente et contagieuse que le virus d'origine.

Le comité d'accueil, en Guadeloupe, géré par l'Agence régionale de santé (ARS) et la Croix Rouge, est opérationnel, précise Pascal Labylle, référent Covid à l’Aéroport "Pôle Caraïbes" :

©Eddy Golabkan, Christian Danquin - Guadeloupe La 1ère
Passagers Guyanais à Pôle Caraïbes
©Christian Danquin

"Il y a trop de contrôles !

Pour certains passagers arrivés à "Guadeloupe - Pôle Caraïbes", ce mercredi 21 avril 2021, à 17h45, depuis Cayenne, trop c'est trop :

©Eddy Golabkan, Christian Danquin - Guadeloupe La 1ère

Ce passager a noté que l'équipage de son avion ne s'est pas présenté, au dispositif de contrôle, pour subir le test antigénique normalement exigé.

Passagers Guyanais à Pôle Caraïbes
©Christian Danquin

Défaut de communication

Par ailleurs, les mesures en vigueur n'auraient pas été détaillées à l'ensemble des voyageurs, dont certains se sont retrouvés pris au dépourvu :

©Eddy Golabkan, Christian Danquin - Guadeloupe La 1ère

Au final, pour respecter l'obligation de se soumettre à un test antigénique à l'arrivée, les passagers concernés ont été retenus dans l'enceinte aéroportuaire bien plus longtemps qu'ils ne l'avaient prévu. 
Pour rappel, o, obtient le résultat de ce procédé de dépistage du coronavirus au bout de 15 à 20 minutes.

Test antigénique à Pôle Caraïbes
©Christian Danquin