Retour des motifs impérieux de déplacement de la France vers la Guadeloupe

coronavirus
Motifs impérieux avion

Sébastien Lecornu a confirmé, par réseaux sociaux, le retour des motifs impérieux de déplacement pour se rendre en Guadeloupe et en Martinique depuis l'Hexagone dès le 2 février prochain.

Alors que la France estime les contaminations par le variant Anglais entre 500 et 2 000 par jour, les territoires de l'Outre-Mer, malgré le redémarrage de la saison touristique, restent plus ou moins épargnés. Et cela devrait durer, puisque Sébastien Lecornu a annoncé, ce jeudi 28 janvier, par Twitter, le retour des motifs impérieux de déplacement de l'Hexagone vers la Guadeloupe et la Martinique. Cela implique concrètement, la présentation d'une attestation justifiant d'un motif impérieux d'ordre familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé en plus d'un test PCR négatif datant de moins de 72h.

Fin de la saison touristique

Des dispositions similaires ont déjà été prises et annoncées dans d'autres départements d'Outre-Mer et notamment à la Réunion où ils entrent en vigueur ce 28 janvier. En tout cas pour ce qui est de la Guadeloupe et de la Martinique, le ministère de l'Outre-Mer annonce mettre en place des mesures spécifiques pour soutenir les secteurs économiques impactés par ces restrictions. En clair, la petite saison touristique démarrée au mois de décembre est bel et bien terminée.

Enfin, depuis le début de la semaine, les tractations vont bon train sur le mode de confinement qui sera choisi et annoncé par le gouvernement, le retour des motifs impérieux renforce les soupçons sur un confinement dit "serré" bien plus strict que le deuxième.