Retour des touristes en Guadeloupe : le bonheur des uns fera-t-il le malheur des autres ?

coronavirus
Campagne de prévention anti-Covid

Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19, la préfecture lance une campagne de prévention, à l'attention des visiteurs débarquant en Guadeloupe. Mais ce retour des touristes est diversement apprécié dans l'archipel : certains se frottent les mains, d'autres dénoncent un "crime"

Le retour massif des touristes français, en Outre-mer, notamment en Guadeloupe, a été fortement encouragé par le Gouvernement.
Cela, alors que le coronavirus circule activement Outre-Atlantique et que les habitants de l'Hexagone ont été privés de séjours au ski, du fait de la fermeture des remontées mécaniques.
Ils se sont donc massivement tournés vers nos îles, pour passer leurs vacances de fin d'année.

Or, comme le rappelle elle-même la préfecture de la Guadeloupe :

La situation du territoire reste fragile. À la veille des vacances scolaires et à l'approche des fêtes de fin d'année, la mobilisation de chacun est primordiale pour préserver la santé de tous, visiteur comme habitant de l'archipel.

 

Une campagne de prévention, à l'attention des visiteurs

C'est ainsi que la préfecture de Guadeloupe, l’Agence régionale de santé (ARS) et le Comité du tourisme des îles de Guadeloupe (CTIG) ont décidé de lancer une campagne de prévention et de lutte contre la propagation de la Covid-19, dans l’archipel (voir illustration).
La nouveauté est que cette campagne s'adresse aux hébergeurs et aux touristes.
Les autorités craignent, sans doute, un rebond de l’épidémie, en janvier prochain.

Il s'agira de maîtriser le risque de reprise épidémique tout en permettant la continuité des activités touristiques et économiques, mais aussi de rendre tous les professionnels du tourisme et les voyageurs/touristes acteurs de la sécurité sanitaire.

Préfecture de la Guadeloupe


Cette campagne de prévention est déclinée en trois phases :

  • Le premier document est un flyer qui indique, au recto, les cliniques hôpitaux et autres laboratoires d’analyses et, au verso, les mesures sanitaires générales et particulières applicables dans notre archipel. Les visiteurs doivent s’engager à présenter, à leur arrivée, un test PCR ou antigénique négatif, mais aussi à respecter les gestes barrières.
  • La préfecture, l’ARS et le CTIG ont signé, avec les hébergeurs professionnels, une convention de partenariat. Ces hébergeurs se sont engagés à faire respecter les gestes barrières et à mettre en place une communication interne, pour les touristes.
  • Enfin l’Etat s’est engagé à déployer davantage de moyens, pour des contrôles et pour faire respecter strictement les consignes sanitaires. 

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les flyers et affiches de cette campagne, en cliquant ici :

Campagne de prévention à destination des voyageurs - 17/12/2020

 

Retour des touristes : les pour

Les touristes sont, donc, de retour. Une aubaine pour les hôteliers, mais aussi pour les hébergeurs professionnels, dont l'année d'activité 2020 a été catastrophique. C'est le cas de Vanessa Mozart, animatrice des Gîtes de France, en Guadeloupe, qui estime que la campagne de prévention est une bonne initiative :

Vanessa Mozart - reprise d'activité salvatrice

Pour ces professionnels, 2021 tout va dépendre du bilan de cette fin d’année. Vanessa Mozart, animatrice Gîtes de France, en Guadeloupe :

Vanessa Mozart - espoir pour 2021

 

Retour des touristes : les déçus

Du côté de Sentinelle Guadeloupe, on dénonce un « deux poids, deux mesures ». Eric Coriolan fait partie de ces lanceurs d'alerte, qui dénoncent, entre autres, depuis plusieurs mois, des dysfonctionnements présumés dans cette gestion de la crise sanitaire, dans l’archipel.
Sentinelle Guadeloupe pose aussi une question : pourquoi le tourisme et pas la culture et les traditions ?

Eric Coriolan - Deux poids, deux mesures

Sentinelle Guadeloupe rappelle aussi que le système de santé, dans l’archipel, n’est pas optimum. Eric Coriolan, membre de Sentinelles Guadeloupe :

Eric Coriolan - respect des Guadeloupéens

 

Retour des touristes : les contre

L'Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG) n’y va pas par quatre chemins. Le syndicat est contre le retour des touristes, en Guadeloupe, en cette fin d'année, dans un contexte sanitaire délicat.
Dans un courrier adressé au préfet de région, à la directrice de l’ARS, aux présidents de la Région et du Département, aux parlementaires et aux élus, le syndicat demande un arrêté interdisant l’arrivée des touristes dans l’archipel.
Ce document est accessible ici :

UGTG : demande d'un arrêté interdisant l'arrivée des touristes - 17/12/2020

 

Elie Domota, le secrétaire général de l'UGTG, pointe du doigt les dernières déclarations du directeur général de la santé, sur la situation dans l’Hexagone. La circulation du virus y est toujours très active et le taux de reproduction est supérieur à 1.
Compte tenu de la fragilité de notre Département, le syndicat qualifie l’ouverture des frontières de « criminelle ». 

Elie Domota - criminel retour des touristes

L'UGTG dénonce aussi la campagne de sensibilisation des autorités, pour le respect des gestes barrières. 

Elie Domota - Blag a mas !

Elie Domota estime que le gouvernement et les autorités locales ont choisi de favoriser l’économie, plutôt que la santé des Guadeloupéens.

Elie Domota - économie favorisée

 

Retour des touristes : les prudents

Enfin, il y en a quelques-uns qui comprennent que les acteurs du tourisme, pourvoyeur d'emplois, a besoin de se relever d'une période difficile. Pour autant, ils appellent l'ensemble des personnes présentes et à venir dans l'archipel à faire preuve de responsabilité. C'est le cas du maire des Abymes et président de la communauté d'agglomération Cap Excellence, qui va même plus loin :

Puissent les mesures préventives et la mobilisation vigilante du Peuple guadeloupéen suffire à nous éviter une reprise épidémique et son cortège de malades, d’engorgement tragique de notre CHU et de morts !

Eric Jalton, maire des Abymes

Le communiqué d'Eric Jalton est disponible ici :

Communiqué Eric Jalton - retour des touristes - 18/12/2020