publicité

Alerte Guadeloupe

rss

Le rôle des canaux pour limiter le risque inondation

Contre les inondations, permettre la circulation et l’évacuation des eaux est un défi constant à relever. Quelles eaux ? Celles des rivières et des nappes souterraines, fréquemment gonflées par les eaux pluviales, ou encore les eaux usées. Zoom sur les canaux qui courent sur tout le territoire…
 

Eaux abondantes, au lendemain d'un jour pluvieux, dans ce canal, entre le Morne Vergain et Le Raizet, aux Abymes © Nadine FADEL
© Nadine FADEL Eaux abondantes, au lendemain d'un jour pluvieux, dans ce canal, entre le Morne Vergain et Le Raizet, aux Abymes
  • Par Nadine Fadel
  • Publié le
Objectif des canaux : permettre à l’eau d’atteindre, sans faire de dégâts, ni gêner les activités humaines, sa destination finale, à savoir la mer ou la mangrove.
Encore faut-il que la population veille à ne pas l’entraver, elle, dont le tracé naturel est bien souvent ignoré, volontairement ou pas.
Les choix en matière d’aménagement du territoire doivent en tenir compte.
Seulement voilà : les projets urbanistiques concrétisés en dépit du bon sens, les constructions non réglementées, ou encore le manque d’entretien et la pollution des voies d’évacuation de l’eau sont autant de problématiques aux lourdes conséquences.
Le couperet tombe à chaque épisode pluvieux : les inondations sont pratiquement systématiques ; elles font parfois des victimes, sinon d’importants dégâts matériels, sur des biens privés et publics ; l’agriculture aussi paie un lourd tribu à cet aléa.

Prenons l’exemple de la ville des Abymes, sillonnée de canaux et de ravines, dont l’entretien s’avère compliqué.
Reportage réalisé par Nadine FADEL, avec Max BIABIANY, directeur des services techniques à la ville des Abymes :
Le rôle des canaux pour limiter le risque inondation

NOTA BENE :
La ville des Abymes, dont le Directeur des services techniques a accepté de nous éclairer sur cette question de la gestion des canaux, n'est citée qu'à titre d'exemple. Plusieurs communes de l'archipel sont confrontées à cette même nécessité de favoriser l'évacuation des eaux, avec plus ou moins de difficulté, d'un secteur à l'autre.


LES PROGRAMMES D’ACTIONS DE PRÉVENTION DES INONDATIONS :

Pour réduire les conséquences des inondations sur les territoires – conséquences qui impactent la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement – les Programmes d’actions de prévention des inondations (PAPI) ont été lancés en 2002, localement.
Ils ont pour objet de promouvoir une gestion intégrée des risques d’inondations, selon une approche globale du risque.
Ces PAPI sont des projets portés par les collectivités volontaires et soutenus par l’Etat.

Dans ce cadre, six villes de la Grande-Terre ont choisi de faire front commun, pour agir de manière concertée : Morne-à-l’Eau, Les Abymes, Le Moule, Sainte-Anne, Le Gosier et Pointe-à-Pitre. Sur le territoire des Grands Fonds, des actions pluriannuelles seront donc menées, incluant des opérations structurelles de travaux de protection et de ralentissement des écoulements.
POUR ALLER PLUS LOIN /

Consulter l’ensemble des actions Européennes et du Ministère français de la transition écologique et solidaire, face au risque inondation :
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/prevention-des-inondations

Et, sur le site de la DEAL Guadeloupe, les informations relatives au Plan de gestion des risques d’inondation (PGRI) :
http://www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr/approbation-du-plan-de-gestion-des-risques-d-a1387.html

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play