La crise sanitaire sans impact sur le tourisme à Saint-Barthélemy

tourisme saint-barthélémy
piste atterrissage à Saint-Barthélémy
©guadeloupe1ere
C'est une petite île qui ne connaît pas la crise ! Les visiteurs sont au rendez-vous en nombre, à Saint-Barthélemy, actuellement, pour le début de la haute saison touristique. La fréquentation y est identique à celle de l'an dernier, soit avant la crise sanitaire, liée à la Covid-19.

Le tourisme bat son plein, à Saint-Barthélemy

En une seule journée, le week-end dernier, près de 200 mouvements d'avions et 600 passagers débarqués ont été enregistrés, dans le petit aéroport de "Saint-Barthélemy-Rémy-de-Haenen". Ces chiffres sont quasiment équivalents à ceux de l'an dernier.
Malgré le coronavirus, donc, Saint-Barthélemy ne semble pas connaître de décrue de sa fréquentation touristique, en ces temps de célébration de Thanksgiving.
L'essentiel des visiteurs, pour cette fête américaine, a transité par l'aéroport international "Princesse-Juliana" de Sint Maarten, soit 345 personnes ; les autres voyageurs sont passés par San Juan, à Porto Rico.
Même la plaisance semble au rendez-vous.
Seuls absents, pour cause de précaution sanitaire, les bateaux de croisière.
 

Et la crise sanitaire ?

Les proportions décrites ci-dessus sont similaires à celles de l'an dernier, malgré les contraintes qu'impose la pandémie.
Pour mémoire, pour poser le pied sur la petite île du Nord de l'arc antillais, il faut fournir un test PCR négatif de moins de trois jours.
Pour vérifier l'efficacité du protocole sanitaire mis en place, il faudra patienter une dizaine de jours et mesurer l'impact de cet afflux massif de touristes, sur la circulation du virus, dans le territoire.