Saint-Martin : l'État pas convaincu sur le transfert de la compétence environnement vers la collectivité

politique
Hôtels Saint-Martin
©Priscilla Romain

Les élus de la collectivité de Saint-Martin ont profité du passage du ministre de l'Outre-Mer Sébastien Lecornu, le 3 janvier dernier,  pour exposer leurs problématiques en matière d'aménagement du territoire. La collectivité n'a pas les moyens d'exercer pleinement sa compétence urbanisme.

De par son statut de collectivité d'outre-mer, Saint-Martin a les coudées franches pour exercer directement certaines compétences grâce à ses élus. Dans cet éventail d'outils se trouve la compétence urbanisme. Or, son exercice est fortement entravé par deux de ses pendants qui, eux, restent dans l'escarcelle de l'État : l'environnement et le plan de prévention des risques naturels (PPRN). D'ailleurs, les émeutes et les revendications qui ont eu lieu en décembre 2019 montrent bien les limites de cette organisation administrative, comme l'expliquent Louis Mussington, conseiller territorial d'opposition et le politologue Georges Calixte

L'État encore septique

La problématique a été exposée à Sébastien Lecornu, ministre de l'Outre-Mer lors de sa visite officielle à Saint-Martin, le 3 janvier 2021. Sur le coup, il s'est montré plutôt dubitatif sur la question, craignant qu'un tel transfert "n'expose" trop les élus de la collectivité. Toutefois, il n'a pas exclut une plus grande concertation avec les élus sur cette question dans les mois à venir.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live