Cinq anq ans après le passage d'Irma, les stigmates psychologiques persistent

cyclones saint-martin
La saison cyclonique 2017
Les dégâts, considérables, provoqués à Saint-Martin, par IRMA, le 6 septembre 2017. ©CAUE de la Guadeloupe/
Un lundi comme un autre à Saint-Martin. Dans les rues de Marigot, les habitants vaquent à leurs occupations après un week-end pluvieux. On oublierait presque que cinq ans plus tôt, l'île avait été dévastée par un ouragan hors norme.

Quand il parle d'Irma, le site wikipédia en dit ceci : 

L’ouragan Irma est le dixième cyclone tropical de la saison cyclonique 2017 dans l'océan Atlantique nord, le deuxième ouragan majeur (catégorie 3 ou plus), ayant atteint la catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson, après l'ouragan Harvey de catégorie 4 survenu une semaine auparavant. Il était l'ouragan à rester classé en catégorie 5 pendant la plus longue période continue à ce moment.

 

Irma
Les Saint-Martinois ont vécu au milieu des débris, après le passage d'Irma ©MARTIN BUREAU AFP/

Des mots qui décrivent une situation qui, cinq ans plus tard, reste bien présente dans les mémoires. Parce que, au-delà des apparences d'une île qui a su reprendre le dessus et panser ses plaies physiques, le souvenir d'Irma est bel et bien prégnant.  

©Guadeloupe

 

Bilan d'Irma
. ©Wikipédia

©Guadeloupe

 

61c31f712001e_cover-live-633919.jpg
Irma st Martin ©Steeve Prudent / Guadeloupe 1ère