Covid-19 : A Saint-Martin, un couvre-feu ce dimanche, en raison de l'augmentation des cas

coronavirus saint-martin
hopital de saint martin

A Saint-Martin, les autorités durcissent le ton ! Et pour cause, l’île enregistre une flambée des cas de Covid-19. En tout, 150 nouvelles contaminations ont été enregistrées ces derniers jours, 122 la semaine dernière et 28 pour cette semaine en cours.

Une recrudescence de l’épidémie qui a donc conduit les autorités à prendre des mesures.  En ordonnant notamment la fermeture des bars et des restaurants à 23 heures. Le préfet délégué, Serge Gouteyron, qui veut sauver la levée des motifs impérieux, a annoncé la mise en place d’un couvre-feu sur le territoire à partir de 20 heures.

Couvre-feu jusqu'au 9 juin

Le préfet de Saint-Martin, face à la recrudescence des cas de Covid-19 sur le territoire, du nombre croissant d'hospitalisations et après trois décès ces derniers jours, a annoncé jeudi l'instauration d'un couvre-feu à partir de dimanche jusqu'au 9 juin.
"Dès dimanche, j'ai décidé de mettre en place un couvre-feu à partir de 20 heures" jusqu'à 6 heures, a déclaré le préfet Serge Gouteyron.
La situation sanitaire à Saint-Martin, petite île des Caraïbes comptant moins de 40 000 habitants, s'est dégradée ces trois dernières semaines. Plus de 120 nouveaux cas ont été enregistrés la semaine dernière et sept personnes hospitalisées, dont une sous assistance respiratoire. Trois personnes sont également décédées cette semaine.

De nouvelles mesures pourraient être mises en place

Avec ces nouvelles restrictions, les autorités espèrent sauver la levée des motifs impérieux pour les déplacements de l'Hexagone vers les Antilles et Saint-Martin, annoncée par le gouvernement et le Ministère de l'Outre-mer. Mais, a averti le préfet, "si la situation ne s'améliore pas, je prolongerai les restrictions".
La préfecture compte aussi inciter davantage la population à se faire vacciner, le taux de vaccination étant très inférieur par exemple à celui de Saint-Barthélemy. 
Saint-Martin compte aujourd'hui 16 décès depuis le début de la crise dont quatre depuis avril et trois cette semaine. Saint-Martin, épargnée ces derniers mois, voit sa situation sanitaire s'aggraver alors que les restrictions sont levées en Guadeloupe, en Martinique, et dans l'Hexagone. 
 

A (re) voir le reportage d'Hervé Pédurand :