Gare aux braquages de petits commerces, à Saint-Martin

braquage saint-martin
Gendarmerie

Les gendarmes de Saint-Martin sont sur le pied de guerre, pour empêcher les vols à main armée de supérettes et de restaurants. Le phénomène est jugé inquiétant par les forces de l'ordre, malgré une dernière interpellation, la semaine dernière. Un appel à la prudence est lancé aux commerçants.

Les forces de l'ordre ont réalisé un nouveau coup de filet, la semaine dernière, à Saint-Martin, en interpellant un braqueur présumé, qui sévissait des deux côtés de l'île.

Pour autant, le phénomène prenant de l'ampleur, la gendarmerie de Saint-Martin met en garde les petits commerçants.

Mise en garde contre les braquages 

La gendarmerie de Saint-Martin constate une recrudescence des vols aggravés. Ces derniers temps, des malfaiteurs s'en sont pris à des supérettes ou à des restaurants, arme au poing.

Ainsi, il est fortement conseillé aux gérants de ces petits commerces de prendre des dispositions. Mieux vaut éviter, par exemple, de conserver en caisse trop de liquidités. Ils sont aussi incités à ne pas être seuls, aux heures de fermeture. Enfin, toute victime doit prévenir immédiatement la gendarmerie, en composant le 17.

L’alerte rapide permet d’informer les nombreuses patrouilles présentes et augmente les chances d’interpeller les auteurs. 

Gendarmerie de Saint-Martin

Une nouvelle interpellation

La gendarmerie a communiqué, cette semaine, sur une interpellation réalisée le 11 mars dernier.
Ce jour-là avait lieu une cérémonie pour les victimes du terrorisme. A cette occasion, la police territoriale régulait la circulation et s'est retrouvée, peu après 9h00, face à un véhicule dont le chauffeur refusait de s'arrêter à leurs injonctions.
Une attitude qui a valu à cet automobiliste d'être signalé aux patrouilles de gendarmerie. Ces dernières l'ont rapidement intercepté.
Deux hommes étaient à bord. Ils ont été confondus par leur véhicule, dont les caractéristiques correspondaient à une voiture signalée, la veille au soir, par la KPSM (Korps Politie Sint Maarten) ; voiture impliquée dans un vol à main armée, en partie hollandaise de l'île. L'arme de poing (réplique d'une arme létale, mais à billes) a d'ailleurs été découverte dans le véhicule.

L’enquête, menée par la brigade de Marigot et par le détachement de la Section de recherches de Saint-Martin, a permis de confondre une des personnes interpellées et de la mettre en cause dans 4 faits de vols aggravés, avec arme, commis au préjudice de supérettes, entre la fin février 2021 et le 10 mars 2021, en partie française.

Gendarmerie de Saint-Martin

Un autre fait, commis le 10 mars 2021, a aussi été reproché au mis en cause qui, depuis, est placé en détention provisoire, en Guadeloupe. 

Cette interpellation fait suite à d'autres, qui remontent aux semaines précédentes, pour des faits de même nature.