Triple homicide de Grand-Case : entre rumeurs des uns et omerta des autres

faits divers saint-martin
Scellés apposés par la gendarmerie sur la maison de Grand Case, théâtre de la tuerie
Scellés apposés par la gendarmerie sur la maison de Grand Case, théâtre de la tuerie ©Hervé Pédurand

A Saint-Martin, deux jours après la mort de trois personnes, à Grand Case, les circonstances du drame demeurent mal connues. On devrait en savoir davantage, demain, grâce aux rapports des autopsies. Difficile d’obtenir des informations dans le quartier ; c’est l’omerta qui prévaut

L’affaire du triple homicide, perpétré lundi 25 janvier 2021, aux alentours de 4h30 du matin, à Grand-Case, est au centre de toutes les discussions, dans le quartier. Pour autant, personne ne souhaite s’exprimer, sur la mort par balles de deux hommes Saint-Martinois, respectivement âgés de 25 et 40 ans, et d’une femme de 41 ans, originaire de la République Dominicaine.
Même les voisins les plus proches de la maison où s’est déroulé le drame, au coeur du village, ont affirmé ne rien avoir à déclarer, lorsque nous les avons interrogés.

Et en l’absence d’informations, de la part des autorités, les rumeurs les plus folles se répandent, sur place, ainsi que sur les réseaux sociaux.
Des noms de victimes présumées ont notamment été publiés, sur la toile. L’une des personnes désignées a même dû intervenir, pour confirmer qu’elle est bien vivante.

En recoupant plusieurs témoignages anonymes, il apparaît que cette tuerie serait liée à un conflit sentimental. Ce pourrait donc être une rupture, peut-être mal acceptée, et une explication à trois, qui aurait débouché sur des coups de feu, sans que l’on sache encore qui a tiré sur qui.

L’autopsie des corps a commencé, ce mercredi. Ses résultats devraient éclairer les enquêteurs, sur les circonstances de la fusillade. Le Procureur de la République a annoncé qu’il apportera des précisions, dans le journée de demain.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live