SANTE: Nouvelle baisse des cas de zika en Guadeloupe

zika
Nouvelle baisse des cas de zika en Guadeloupe
Moustique vecteur du virus Zika
L'INVS, l'instutut national de la veille sanitaire, a publié le point épidémiologique de la circulation virale du zika en Guadeloupe pour la semaine du 07 août au 14 août 2016. Un point hebdomadaire publié il y a quelques jours. Notre archipel enregistre une nouvelle baisse du nombre de cas.
730 cas cliniquement évocateurs, la semaine dernière contre 815 il y a 15 jours. Cela représente 85 cas de moins. Il s'agit de la 4ème semaine consécutive de baisse. Mais attention, nous ne sommes pas en fin d'épidémie selon les spécialistes de la veille sanitaire ou de la lutte anti-vectorielle. La période des grandes vacances pourrait expliquer cette chute avec nombre de cabinets médicaux fermés pour cause de congés. Il ne faut donc pas baisser la vigilance.
Le nombre de femmes enceintes infectées par le virus transmis par le moustique Aedes Aegipty la semaine dernière reste important. 22 femmes en attente d'un heureux évènement ont été diagnostiquées comme malades. Au total, depuis le début de l'épidémie, 393 ont été touchées. Il n'y a, à ce jour, aucune malformation cérébrale des foetus signalée en Guadeloupe. En revanche, ce virus a provoqué 19 syndromes de Guillain Barré, une maladie auto-immune du système nerveux. Quinze sont en cours d'identification.
Pointe-à-Pitre, Les Abymes, les communes de la Riviéra du Levant, Basse-Terre, Trois-Rivières, Deshaies, Vieux-Habitants et Grand-Bourg à Marie-Galante, sont les communes où les cas cliniquement évocateurs sont plus élevés que la moyenne de l'archipel.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live