Sargasses : il faut encore s’attendre à de petits échouements

mer
sargasses
©J-M. Mavounzy
Un point sur les prévisions d’échouement de Sargasses en Guadeloupe… Ces derniers jours, les algues brunes ont refait leurs apparitions sur nos littoraux. Aux Saintes, à la Désirade ou encore à Marie-Galante d’importants radeaux sont venus pollués le quotidien des résidents. Pourtant, selon les dernières projections, une accalmie se dessine.

Premier constat, les dernières images satellitaires laissent apparaitre peu voir pas de sargasses à proximité de l’arc des Petites Antilles. En revanche, un amas plus abondant a été détecté sur le proche Atlantique à environ 190 kilomètres au sud-est de la Martinique. Selon les prévisions, il faut s’attendre encore à de petits échouements sur le nord-est de la Grande-Terre et l’est de la Basse-Terre. Ainsi que dans le Petit Cul-de-Sac Marin et sur la côte Sud de la Grande Terre.

La Guadeloupe pourrait être impactée par des échouements en provenance du sud

La semaine prochaine, une nette accalmie devrait se dessiner. La plupart des radeaux assez épars visibles dans les canaux des Saintes et de la Dominique passeront en Mer des Caraïbes sans toutefois totalement épargner le littoral oriental des Saintes.

Enfin pour les deux prochaines semaines compte tenu de la direction des dérives, la Martinique dans un premier temps et la Guadeloupe pourraient être impactées par des échouements en provenance du sud. Jusqu’à samedi, les côtes sud et Ouest de la Guadeloupe ainsi que celles des îles du Sud sont donc placées en risque moyen.