Sclérose en plaques : Thibaut Vauchel-Camus offre un plein de sensations à des malades, à bord de son trimaran

voile
Sclérose en plaques : Thibaut Vauchel-Camus offre un plein de sensations à des malades
Thibaut Vauchel-Camus a invité des personnes atteintes de sclérose en plaques, sur son catamaran - 04/12/2021 ©Bruno Pansiot-Villon
Sachant qu'un voilier de course est "une machine à sensations", Thibaut Vauchel-Camus a tenu à en faire profiter des personnes atteintes de sclérose en plaques, samedi, dans le Petit Cul-de-Sac Marin. Et, effectivement, les bénéficiaires de cette balade en mer ont été ravis.

Apres sa belle quatrième place, lors de la quinzième édition de la transat Jacques-Vabre, entre Le Havre en Normandie et Fort-de-France en Martinique, Thibaut Vauchel Camus est rentré en Guadeloupe, le temps de se ressourcer, de retrouver ses amis, avant de retraverser l’océan Atlantique, pour ramener son voilier dans l'Hexagone.

Et, comme à son habitude, le skipper a permis à des personnes atteintes de la sclérose en plaques (SEP) de monter à bord et de participer aux manœuvres de son trimaran de course, long de 15 mètres et capable de voler au-dessus de l’eau.
Une opération menée avec des marins locaux, dont Claude Thelier, Carl Chipotel et Fabien Delporte, en collaboration avec l'association "Découvrons la SEP", dont le but est de faire connaître cette maladie affectant le système nerveux central.

Ce moment de plaisir partagé a eu lieu samedi 4 décembre 2021, sur le plan d'eau du Petit Cul-de-Sac Marin.
Pour les novices montés à bord, ce fut un moment de bonnes sensations garanties.

C'est difficile à expliquer. J'avais l'impression d'être dans l'air, en fait, de voler un peu. J'ai même pleuré un peu ; c'est venu spontanément. C'est vraiment incroyable, comme sensation.

Nadia Aldini, bénéficiaire de cette action

Que de bonnes sensations ! Surtout le fait que je tenais la barre, j'ai assimilé ça à la maladie. Il y a des moments où on se sent faible, il faut savoir maîtriser. Comme je conduisais le trimaran, il faut savoir maitriser, pour bien se conduire.

Fabrice Insèque, bénéficiaire de cette action


A (re)voir le reportage  de Bruno Pansiot-Villon :

Voile : une balade pour oublier la maladie ©Bruno Pansiot-Villon - Guadeloupe La 1ère